Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Mois sans tabac : "Il n'y a pas de petite période d'arrêt inutile"

-
Par , France Bleu Berry, France Bleu

La quatrième édition du "Mois sans tabac" débute vendredi 1er novembre. Un mois pour faire le point sur sa volonté d'arrêter de fumer, faire le plein de conseils de spécialistes et constater les premiers effets de l'arrêt de la cigarette.

L'affiche de la quatrième édition du Mois sans tabac
L'affiche de la quatrième édition du Mois sans tabac © Maxppp - Sébastien JARRY

Châteauroux, France

À partir du 1er novembre, la quatrième édition du "Mois sans tabac" sera lancée. Un mois pour faire le point sur sa volonté d'arrêter de fumer et sur les façons d'y parvenir. Dans l'Indre, de nombreuses animations et actions de prévention sont prévues. Une marche sera notamment organisée mercredi 6 novembre au parc de Belle-Isle, à Châteauroux. Un parcours de 4 kilomètres avec différents ateliers et la possibilité de rencontrer des spécialistes, des tabacologues notamment.

"La peur de l'arrêt est pire que l'arrêt en lui-même"

Est-ce que ce mois est vraiment efficace ? "Cela peut donner confiance, ça montre que c'est possible. Bien souvent, la peur de l'arrêt est pire que l'arrêt en lui-même", insiste Hervé Stipetic, directeur de l'ANPAA 36, l'association nationale de prévention en alcoologie et en addictologie dans l'Indre, invité de France Bleu Berry ce mercredi. 

"Il n'y a pas de petite période d'arrêt inutile. Si on s'arrête de fumer pendant 24 heures, ce sont 24 heures gagnées. Si on s'arrête pendant un mois, c'est un mois de gagné. Ça permet de voir les bénéfices, retrouver le goût par exemple. Les bénéfices sont très personnels", poursuit-il. 

La question de la prévention est évidemment essentielle. "Occuper le terrain, c'est toujours efficace. Il y a des ateliers, des aides à l'accompagnement", explique Hervé Stipetic. Car l'augmentation du prix du paquet de cigarettes est efficace, mais pas pour tous. "Les personnes dépendantes ou qui ont un environnement de vie fragilisé ou précaire, la dépendance au tabac a une fonction. C'est pour le plaisir, ça peut être aussi une fonction sociale, ça peut être une gestion des émotions", précise Hervé Stipetic.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu