Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Monoxyde de carbone : des conseils pour éviter les intoxications

-
Par , France Bleu Berry, France Bleu

L'Agence régionale de santé en région Centre-Val de Loire met en garde contre les risques d'intoxication au monoxyde de carbone. Un gaz qu'on ne voit pas, qu'on ne sent pas. Il existe plusieurs conseils pour éviter d'en arriver à une telle situation.

L'entretien de votre chaudière doit être réalisé tous les ans
L'entretien de votre chaudière doit être réalisé tous les ans © Maxppp - François DESTOC/PHOTOPQR/LE TELEGRAMME

Cher, France

Avec la pluie qui tombe souvent depuis mi-octobre et les températures qui baissent, vous êtes nombreux à avoir remis le chauffage dans votre logement. C'est à ce moment que les risques d'intoxication au monoxyde de carbone sont élevés. Quand on relance sa chaudière, il faut s'assurer de son bon fonctionnement. Il y a plusieurs conseils à suivre.

  • Un entretien annuel de votre chaudière est obligatoire.
  • Vous pouvez installer un détecteur de monoxyde de carbone (à ne pas confondre avec un détecteur de fumée).
  • Il ne faut pas masquer les grilles de ventilation, même en cas de grand froid. L'air doit circuler en permanence.
  • Pensez à ouvrir vos fenêtres une dizaine de minutes chaque jour
  • Ne pas utiliser des chauffages d'appoint trop longtemps

Selon l'Agence régionale de santé en région Centre-Val de Loire, 44 personnes ont été intoxiquées au monoxyde de carbone en Berry en 2018 : 24 dans le Cher et 20 dans l'Indre. En France, cela reste la première cause de mortalité accidentelle par toxique. Et pour cause, c'est un gaz qu'on ne voit pas, qu'on ne sent pas. Il est indétectable. Il y a quand même des signes d'une intoxication : des nausées, des maux de tête, des vomissements. Il faut dans ce cas tout de suite appeler les secours. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu