Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

La meilleure prévention de l'intoxication au monoxyde de carbone, la bonne aération des logements

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Il y a 4.000 cas d'intoxication au monoxyde de carbone chaque année en France avec une centaine de morts. Devant ce danger, la meilleure prévention est de faire réviser ses appareils de chauffage à l'arrivée des premiers froids et de vérifier si les aérations du logement sont bien fonctionnelles.

Réalisation d'un diagnostic de présence ou de fuite de monoxyde de carbone sur une chaudière
Réalisation d'un diagnostic de présence ou de fuite de monoxyde de carbone sur une chaudière © Maxppp - Jean-François Frey

Nîmes, France

Le monoxyde de carbone est un tueur invisible. Ce gaz inodore et incolore, produit par une mauvaise combustion, est à l'origine d'environ 4.000 intoxications en France chaque année, et il tue une centaine de personnes. Dès qu'il y a combustion, il y a émission de monoxyde de carbone, que ce soit un moteur de voiture, un groupe électrogène thermique, une cheminée, une chaudière, un chauffe-eau... 

Il est donc impératif de faire réviser ses appareils de chauffage au tout début des premiers froids et surtout, il est important de vérifier que les aérations du logement sont bien fonctionnelles. 

Dès qu'il y a une combustion, il y a émission de monoxyde de carbone précise le commandant Jérôme Tallaron du SDIS 30

L'intoxication au monoxyde de carbone est invisible et laisse très peu de temps pour intervenir, le monoxyde de carbone venant se fixer préférentiellement à l'oxygène sur l'hémoglobine du sang. De plus, cette intoxication intervient à des niveaux de concentration très bas, les premiers symptômes étant visibles dès 10 parties pour million. La prévention est donc impérative, c'est le meilleure moyen de combattre cette intoxication. 

Une seule solution vraiment efficace de cette intoxication au monoxyde de carbone, la prévention précise le commandant Jérôme Tallaron du SDIS 30

Malheureusement, si malgré les mesures de prévention cette intoxication au monoxyde de carbone survient, il faut réagir très vite et appeler immédiatement le 15 ou le 18.

Une intoxication au monoxyde de carbone laisse très peu de temps pour réagir prévient le commandant Jérôme Tallaron, du SDIS 30

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu