Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Monstre du Loch Ness : la fin du mystère sur son identité ?

-
Par , France Bleu

Un très grand mystère peut-être enfin éclairci. Un scientifique néo-zélandais aurait trouvé quel animal se cache derrière le monstre du Loch Ness. Après des prélèvements ADN faits l'an dernier dans le lac écossais, le professeur Gemmel a rendu ce jeudi matin ses conclusions.

Un prétendu portait du célèbre monstre du Loch Ness datant de 1956.
Un prétendu portait du célèbre monstre du Loch Ness datant de 1956. © Maxppp - KEYSTONE Pictures USA

Savoir quel animal se cache derrière le célèbre monstre du Loch Ness est un mystère qui passionne les humains depuis des siècles. Mystère qu'un généticien néo-zélandais le professeur Gemmel a décidé de percer. L'an dernier, il a fait des prélèvements dans le lac écossais pour en extraire l'ADN des espèces qui y vivent. Et ce matin, il a rendu ses conclusions.

Qui est Nessie, le monstre du Loch Ness ? 

Ce serait... une anguille. Mais le petit modèle, une énorme, une gigantesque anguille. Donc au grand regret de certains ce n'est pas un abominable monstre préhistorique, ni un requin du Groenland ou un poisson chat transgénique. Le fait que ce soit une anguille géante expliquerait le très long cou de la bête dont parlent tous les témoins.

Pourquoi le généticien croit que ce serait une anguille ?

Le généticien est presque certain que c'est une anguille parce qu'avec son équipe, ils ont extrait 500 millions de séquences ADN. Ce qui fait que rien, même la plus mini bestiole, ne leur a échappé. Ils ont identifié presque 3.000 espèces : des algues, des moutons, des chiens et même de l'ADN humain. Et surtout, plein plein d'ADN d'anguilles dans tout le lac. Et c'est cette abondance qui rend vraisemblable l'hypothèse d'une anguille XXL.

Pourquoi pas de certitude à 100% que c'est bien une anguille ? 

S'il n'y a pas encore de certitude absolue c'est à cause des conclusions du généticien. Il dit lui-même qu'il faut encore faire des tas d'analyses pour confirmer sa découverte. En 2006, un paléontologue très sérieux avait bien conclu que c'était un éléphant de cirque qui faisait trempette.

Alors avec Nessie, tout est encore possible !

Choix de la station

France Bleu