Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : quelle est l'étendue de la contamination au collège Mario-Meunier à Montbrison ?

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Près de 300 élèves du plus grand collège de France ont précocement commencé leurs vacances de février après la découverte de deux cas de variant. L'enjeu est maintenant de déterminer dans quelle mesure le virus a pu être transmis à d'autres employés ou à des élèves.

La cour du collège Mario Meunier de Montbrison
La cour du collège Mario Meunier de Montbrison © Maxppp - Yves Salvat

Les vacances ont commencé un jour plus tôt pour quasiment 300 élèves du plus grand collège de France, le collège Mario-Meunier à Montbrison (Loire), touché par des cas de variant du Covid. Une situation qui, grâce aux vacances, n'a pas paralysé l'établissement outre mesure mais qui pourrait continuer d'avoir des conséquences. Car la question est maintenant de savoir dans quelle mesure le virus a pu être diffusé aux collègues et aux élèves.

Tester le plus possible avant les vacances 

Pour l'Inspection Académique, il n'y a pas de crainte outre mesure : le protocole a été bien appliqué, les parents rapidement mis au courant et la consigne facilement appliquée. Un optimisme qui n'est pas forcément aujourd'hui celui de l'Agence Régionale de Santé qui est confrontée à une tache immense : mesurer l'étendue des infections à Mario-Meunier. 

Près de 300 cas contacts ont été identifiés et doivent se faire tester pour écarter la possibilité d'une contamination massive. Difficile de s'assurer que chacun se soumettra au plus vite à l'écouvillon mais l'argument des vacances scolaires pourrait être décisif. Les familles auront peut-être à cœur de savoir si le Covid-19 et ses variants se balade chez elles, avant potentiellement de se déplacer dans les jours qui viennent.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess