Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé - Sciences

À Montreuil, la première mutuelle santé municipale pour une grande ville

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

C'est la première ville de plus de 100.000 habitants à proposer une mutuelle santé communale. Les habitants de Montreuil, en Seine-Saint-Denis, peuvent désormais adhérer chez Solimut, qui propose des tarifs négociés directement par la mairie.

Montreuil lance une mutuelle santé communale
Montreuil lance une mutuelle santé communale © Radio France - Rémi Brancato

Montreuil, France

Le maire de Montreuil, en Seine-Saint-Denis, Patrice Bessac (PCF), signe ce mardi une convention avec la mutuelle santé Solimut. Après des mois de réflexions, de concertation et d'études, la mutuelle municipale est enfin en place, pour la première fois dans une ville de plus de 100.000 habitants. Solimut a remporté l'appel d'offres lancé par la ville. La mairie a ainsi négocié des tarifs préférentiels et des prestations spécifiques pour les habitants de la ville.

Comme dans un achat de gros, cela fait baisser les tarifs"

"Elle est moins chère que la moyenne du marché, plus importante en terme de services selon les options et elle est ouvert à tous : que l'on soit, jeune, vieux, malade ou pas, car l'un des engagements premiers c'était la non discrimination", se félicite Patrice Bessac. "On fait baisser les tarifs car la mutuelle va profiter de la publicité  de l'institution municipale et comme dans un achat de gros, cela fait baisser les tarifs", explique-t-il.

ECOUTER - Patrice Bessac, maire de Montreuil

Des tarifs attractifs

Ainsi, selon les formules, les tarifs varient de 12 à 26 euros pour un enfant, de 22 à 50 euros pour un adulte de moins de 30 ans, de 23 à 55 euros de 30 à 40 ans, de 28 à 66 euros de 40 à 59 ans et de 35 à 80 euros pour les plus de 67 ans. Et l'offre semble séduire. De très nombreux habitants se sont rendus aux premières permanences, mises en place dans des locaux de la ville depuis le jeudi 20 septembre.

ECOUTER - Les habitants se bousculent aux permanences de la nouvelle mutuelle

"Actuellement, on trouve qu'on paie trop cher : 90 euros par mois par personne" détaille Claude venu avec son épouse Paulette résilier sa mutuelle actuelle, qui coûte donc 180 euros mensuels à ce couple de retraités. Avec la mutuelle municipale, ce sera 148 euros, "mois cher et avec des meilleurs remboursements pour les lunettes ou les dents" s'enthousiasme le retraité.

Des habitants sans mutuelle ou mal remboursés

Avant de lancer le dispositif, la ville de Montreuil avait mené une grande enquête, à laquelle 2600 personnes ont répondu. 90% souhaitaient une meilleure prise en charge des frais dentaires, 86% de l'optique et 83% des soins médicaux courants. Sans compter que 27% des habitants déclaraient n'avoir aucune mutuelle. Ils étaient 35,7%, en 2012, avant l'obligation faite aux employeurs de proposer une mutuelle aux salariés.

ECOUTER - Des habitants enthousiastes à l'idée d'adhérer à cette nouvelle mutuelle

Marie-Thérèse, venue se renseigner sur cette nouvelle offre en fait partie. "A chaque fois, il faut que je paie le reste et je suis malade tout le temps, mon fils aussi" confie cette habitante, qui a perdu sa couverture complémentaire au moment d'un licenciement. Aujourd’hui, employée par la ville, elle voudrait adhérer pour ne plus dépenser "600 euros par an" de frais de santé.

Ceux qui sont couverts ne sont pas forcément mieux lotis. Avec une mutuelle à "plus de 100 euros par mois", Yasmina, retraitée, se dit "mal remboursée". Alors elle vient comparer : "on est plus de 100.000 personnes à Montreuil donc ils ont du obtenir des tarifs intéressants : je pense que plus on est de fous à y aller et moins cela coûtera cher".

  • Jusqu'à fin octobre, Solimut tient des permanences, à l'hôtel de ville, dans les mairies annexes et au centre administratif Opale, à Montreuil. 
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu