Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Indre-et-Loire : le laboratoire Recipharm à Monts va produire en partie le vaccin Moderna

-
Par , France Bleu Touraine, France Bleu

Le laboratoire Recipharm a été choisi pour produire une partie des vaccins de Moderna contre la Covid-19, sur son site de Monts, en Indre-et-Loire. Une soixantaine de personnes vont être recrutées pour assurer la fabrication.

Une soixantaine de personnes vont être recrutées sur le site Recipharm, de Monts pour assurer la fabrication du vaccin Moderna.
Une soixantaine de personnes vont être recrutées sur le site Recipharm, de Monts pour assurer la fabrication du vaccin Moderna. © Radio France - Géraldine Marcon

Le contrat ne sera offciellement signé qu'en décembre, mais l'accord est déjà formulé. Le laboratoire Recipharm a été choisi par Moderna pour fabriquer en partie son vaccin contre la Covid-19. La production commencera début 2021 sur le site de Monts, en Indre-et-Loire, et nécessite le recrutement d'une soixantaine de personnes. 

Un site adapté à la fabrication de vaccins

"Le site de Monts est centré sur la fabrication de produits pharmaceutiques, stériles, injectables. Nos équipements sont tout à fait adaptés à la fabrication du vaccin Moderna", explique Jean-François Hilaire, vice-président exécutif de Recipharm, qui détient quatre sites en France. Concrètement, "nous recevrons la matière active, l'ARN messager, sous forme congelée et _nous assurrons la mise en flacon, l'inspection, le conditionnement et le contrôle qualité_", expose le cadre du laboratoire.

Une soixantaine de personnes à recruter

Pour produire le vaccin Moderna, tout en continuant à fabriquer les produits anesthétiques, le site de Monts va devoir augmenter ses capacités de production. "Nous allons ouvrir 7 jours sur 7, 24h/24, et passer de deux équipes par jour à cinq équipes", indique Jean-François Hilaire. Résultat, une soixantaine de personnes vont être recrutées, principalement pour des postes de techniciens de production, mais aussi en laboratoire et en analyse. 

Ces créations d'emplois vont faire travailler nos commerces." - Laurent Richard

Une très bonne nouvelle pour le maire de la commune tourangelle, Laurent Richard. "Recipharm est notre deuxième plus grosse entreprise après le CEA. Forcément, ces créations d'emplois vont faire travailler nos commerces, notre vie locale", se réjouit-il. "Cet accord marque le maintien d'une activité pharmaceutique et laboratoire à Monts pour quelques années supplémentaires. J'en suis très heureux."

Recipharm va également investir moins de deux millions d'euros, notamment pour acheter des réfrigérateurs permettant de maintenir les doses à -20 degrés. Le laboratoire ne connaît pas encore le nombre de doses qu'il devra produire, mais se prépare à collaborer aussi longtemps que Moderna lui demandera. La biotech américaine espère pouvoir fabriquer jusqu'à un milliard de doses par an.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess