Santé – Sciences

Mortalité en forte hausse à Saint-Etienne sur fond d'épidémie de grippe

Par Maxime Bacquié, France Bleu Saint-Étienne Loire vendredi 13 janvier 2017 à 19:33

A La Talaudière, l'entreprise de Pompes Funèbres connaît depuis début janvier une activité en hausse de 30 % par rapport à la même période l'an dernier.
A La Talaudière, l'entreprise de Pompes Funèbres connaît depuis début janvier une activité en hausse de 30 % par rapport à la même période l'an dernier. © Radio France - Maxime Bacquié

Depuis quelques semaines, la mortalité est en forte hausse à Saint-Étienne, notamment sur la dernière semaine de décembre, pendant laquelle le nombre de décès a augmenté de 80 % par rapport à l'an dernier. Une tendance à la hausse, sur fond d'épidémie de grippe, précoce et féroce cette année.

Difficile d'estimer le nombre de personnes décédées de la grippe depuis le début de l'épidémie. Il n'existe pas de chiffres officiels mais cette épidémie précoce, liée à des températures très froides depuis quelques jours, affaiblit indubitablement les personnes déjà fragiles. A Saint-Etienne, le nombre de décès a augmenté de plus de 80 % sur la dernière semaine de 2016 par rapport à la même semaine en 2015 (47 contre 26). La tendance s'est confirmée la 1ere semaine de 2017, avec 40 décès contre 28 en 2016, soit une augmentation de 43 %.

+ 30 % d'activité dans les entreprises de pompes funèbres

Cette augmentation se ressent dans les entreprises de pompes funèbres. A La Talaudière, l'entreprise de Frédéric Civieri doit faire face à un pic d'activité. "On a déjà reçu 28 familles depuis début janvier, soit une augmentation de 30 % par rapport à l'an dernier. Mais on fait tout pour respecter les délais pour les familles". En revanche, au crématorium de Saint-Étienne, les délais sont rallongés. Il faut en ce moment 10 jours pour être incinéré contre 4 en temps normal.

Chaque année la grippe tue entre 1.500 et 2.000 personnes en France. Depuis le début de l'hiver, près de 800.000 personnes ont déjà consulté un médecin pour des symptômes grippaux en France. L'an dernier, la grippe avait touché 3 millions de Français.