Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Mouvement des urgentistes : "ça va durer !"

-
Par , France Bleu Gironde

Le docteur Guillaume Valdenaire, responsable des urgences adultes à l'hôpital Pellegrin de Bordeaux, estime que le mouvement lancé ce mardi est un mouvement de fond. Les médecins ne veulent plus gérer seuls le placement des malades à la sortie des urgences.

Guillaume Valdenaire dans le studio de France Bleu Gironde
Guillaume Valdenaire dans le studio de France Bleu Gironde © Radio France - Florence Pérusin

Les urgentistes ne veulent pas être complétement déchargés de ce placement mais demandent la création d'une cellule, qui serait composée d'un médecin et d'un administratif, et qui aurait la responsabilité de ce placement. Un système qui permettrait aux médecins de passer plus de temps aux urgences et donc de désengorger les files d'attente.

"A Bordeaux, ce n'est pas le nombre de lits qui pose problème mais leur affectation".

Un manque dans certains services de plus en plus fréquentés qui obligent les médecins à passer beaucoup de temps au téléphone pour trouver enfin une place, alors qu'à l'inverse certains services ne sont pas tous occupés.

Ils espèrent sensibiliser les directions d'hôpitaux en leur délégant à partir d'aujourd'hui la gestion de ce placement.

 

l'Invité de France Bleu Gironde

Choix de la station

À venir dansDanssecondess