Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

On n'a pas anticipé l'arrivée du vaccin dans les Ehpad pour Claudette Brialix de Bien Vivre Ensemble 36

-
Par , France Bleu Berry

La campagne vaccinale a démarré timidement en France, Emmanuel Macron lui-même l'a reconnu. Alors qu'elle doit démarrer jeudi en Berry et passer notamment par les Ehpad, où le recueil du consentement des résidents est parfois très long.

Claudette Brialix estime que le gouvernement aurait pu anticiper la livraison des vaccins (photo d'archive)
Claudette Brialix estime que le gouvernement aurait pu anticiper la livraison des vaccins (photo d'archive) © Radio France - Kévin Blondelle

4875 doses livrées ce mercredi dans l'Indre, et autant dans le Cher : top départ de la campagne vaccinale contre le Covid-19 en Berry. Une campagne menée d'abord auprès des personnels soignants mais aussi des résidents d'Ehpad, auprès desquels il faut avant tout recueillir le consentement

Cette procédure de consentement ralentit considérablement les choses alors qu'on aurait pu faire autrement regrette Claudette Brialix, la présidente de l'association "Bien Vivre Ensemble 36" et présidente aussi de la fédération nationale des associations de personnes âgées et de leurs familles. "Si on en arrive là c'est qu'on aurait pu anticiper. La vaccination, on en parle depuis un moment., donc la recherche du bon processus des demandes de consentement, cela aurait pu être anticipé depuis longtemps." 

Ensuite, au-delà de la façon de faire se posent plusieurs problèmes : "il y a tout ce discours autour des vaccins, notamment en France, on est plus réticents et les personnes âgées dans ce domaine ne sont pas différentes du reste de la population." Par ailleurs, les situations se compliquent lorsque certains d'entre elles ont un jugement altéré, mais pas suffisamment pour être placées sous tutelle.

Claudette Brialix nous parle du déroulement de la campagne vaccinale dans les Ehpad

Une campagne qui devrait s'appuyer sur les médecins de ville : "Chez nous c'est un frein supplémentaire"

Pour Claudette Brialix, le fait que l'Indre soit un désert médical est un frein supplémentaire. "Songez qu'il y a des Ehpad qui n'ont même pas de médecin coordonnateur ou alors à temps partiel." En Berry les premiers vaccins administrés le seront jeudi auprès de personnels soignants de plus de 50 ans de l'hôpital de Châteauroux

Choix de la station

À venir dansDanssecondess