Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Santé – Sciences

Départ du directeur du centre hospitalier du Cotentin : "On n'a pas réduit le déficit financier, mais je pars confiant"

mercredi 13 mars 2019 à 8:57 Par Jacqueline Fardel, France Bleu Cotentin

Maxime Morin annonce son départ du centre hospitalier du Cotentin. Il avait pris la tête de l'établissement en 2012 avec l'objectif de réduire le déficit financier.

Maxime Morin part confiant de la direction du centre hospitalier public du Cotentin
Maxime Morin part confiant de la direction du centre hospitalier public du Cotentin © Radio France - Jacqueline FARDEL

Cherbourg, France

Après 7 ans à la tête du centre hospitalier du Cotentin, le directeur Maxime Morin annonce son départ pour l'hôpital de Roubaix et dresse un premier bilan dans les studios de France Bleu Cotentin

*Sur le déficit financier

"On n'a pas réduit le déficit mais je suis confiant puisqu'en 2018 avec l'Agence Régional de Santé on a construit une méthode pour préparer un plan validé par la COPERMO - le comité interministériel pour la performance de l'offre de soins-. 2019 est la première année de ce plan et le début des mesures, en espérant inverser la pente et réduire le déficit ( 16 millions d'euros en 2018)"

*Sur l'avenir du centre de soins non programmé de Valognes

"Le médecin qui était là depuis 3 ans, depuis l'ouverture, a fait le choix de ne pas renouveler son contrat. Nous sommes sur des pistes de recrutement,  avec deux candidatures, une personne pour faire 2 jours, une autre 3 jours. La première a été recrutée et va démarrer début avril. On attend la réponse de la seconde. 

Alors pendant 3 semaines au moins nous sommes obligés de passer par l'intérim médical puisque l'équipe des urgences continue à être une équipe sous tension et n'est pas en mesure de soutenir l'activité du centre. la question du recrutement reste un sujet difficile"

*Sur l'avenir de l'hôpital

"Je suis confiant oui, on a reçu des assurances. On a obtenu de belles choses comme en début d'année le renouvellement de la radiothérapie et on attend une décision fin mars sur la coronarographie. Je suis encore concentré sur cet objectif et j'espère laisser une décision positive avant mon départ, fin mai."