Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Coronavirus : "On n'a quasiment pas de masques ou de gants", les facteurs craignent pour leur santé

Malgré l'épidémie de coronavirus, les facteurs continuent leurs tournées pour distribuer courrier et colis dans les Alpes-Maritimes, un service considéré comme prioritaire. Mais certains syndicats s'inquiètent de ne pas être approvisionnés en gel hydroalcoolique et en masques.

Certains facteurs demandent plus de gants et de masques, ainsi que la mise en place de vitres en plexiglas aux guichets. Certains facteurs demandent plus de gants et de masques, ainsi que la mise en place de vitres en plexiglas aux guichets.
Certains facteurs demandent plus de gants et de masques, ainsi que la mise en place de vitres en plexiglas aux guichets. © Radio France - Nicolas Blanzat

"Quasiment jamais de masques de protection, quasiment jamais de gants..." Rémi Demouveau, responsable syndical CGT de la distribution à la Poste dans les Alpes-Maritimes, énumère toutes les angoisses des facteurs en ce moment. Peur de se contaminer, de contaminer le public... beaucoup de postiers ont la boule au ventre en partant travailler. La CGT monte donc au créneau pour réclamer des masques et des gants, et un approvisionnement continu de gel et de lingettes.

Publicité
Logo France Bleu

Pour Rémi Demouveau, il faut même redéfinir la mission du facteur. "On est un service soi-disant prioritaire pour la nation, mais quelle priorité y a-t-il à livrer des lettres publicitaires ?", se demande le syndicaliste. "On ne peut pas non plus envoyer un facteur prendre des risques inconsidérés pour aller distribuer un colis qui contient une paire de chaussures..." Selon lui, dans l'arrière-pays niçois, les facteurs doivent parfois distribuer entre cinquante et soixante colis à chaque tournée.

Des vitres en plexiglas aux guichets

Les personnels des guichets des bureaux de poste, en contact permanent avec le public, sont aussi dans l'attente de mesures sanitaires fortes. "Le but, ce n'est pas que personne ne travaille, c'est que l'on puisse assurer les services vitaux", estime Caroline Saubaux, responsable CGT guichets dans les Alpes-Maritimes. "Par exemple, on réclame l'alimentation des distributeurs automatiques dans tous les bureaux, même ceux qui sont fermés. On veut aussi pouvoir donner l'argent à ceux qui n'ont pas la possibilité de le retirer au distributeur."

La CGT demande également que tous les guichets soient équipés d'une vitre en plexiglas, pour protéger les agents des projections des clients. La plupart des bureaux devraient en être dotés rapidement, dit la Poste, qui a totalement réorganisé ses services. Les tournées sont désormais réduites : les facteurs ne travailleront plus que le mercredi, le jeudi et le vendredi dans les Alpes-Maritimes. Seul un tiers des bureaux sont d'ailleurs ouverts dans le département. Et les services sont désormais priorisés : il ne sera par exemple plus possible d'acheter des timbres partout.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu