Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Nancy : quand un chien fait le bonheur de résidents d'unités de long séjour

vendredi 8 décembre 2017 à 5:01 Par Isabelle Baudriller, France Bleu Sud Lorraine

Depuis un an, les résidents des unités de soins de longue durée Saint-Stanislas et Saint-Julien à Nancy reçoivent la visite d'un chien, Hawaï. Ils peuvent participer à un atelier de médiation animale. Objectif : maintenir ou améliorer l'état physique et psychologique des résidents.

Hawaï, berger australien de 5 ans, chouchou des résidents de l'hôpital Saint-Stanislas
Hawaï, berger australien de 5 ans, chouchou des résidents de l'hôpital Saint-Stanislas © Radio France - Isabelle Baudriller

Ils sont six, assis en demi-cercle, à attendre l'entrée de la "vedette". Hawaï est accueilli avec de grands sourires. Ce berger australien de 5 ans vient jouer depuis un an avec les résidents des unités de soins de longue durée Saint-Stanislas et Saint-Julien à Nancy, des structures dépendant du CHRU. 

Malvina Kettler, psychologue et maîtresse d'Hawaï - Radio France
Malvina Kettler, psychologue et maîtresse d'Hawaï © Radio France - Isabelle Baudriller

L'atelier de médiation animale s'ouvre par un "bonjour" de chacune des personnes âgées à Hawaï, sous forme de caresse. Puis arrivent les lancers de balle, à la main, et de ballon, au pied. "Hawaï a été éduqué spécialement pour ces séances", explique Malvina Kettler, psychologue clinicienne et maîtresse du chien. "Il m'accompagne dans mes entretiens avec les résidents et les familles". 

Hawaï a une fonction apaisante, il apporte un bien-être et facilite la communication" - Malvina Kettler

L'animal offre son petit lot de bonheur. "Il est très gentil", confie une résidente, "ça fait plaisir, _on a l'impression de ne pas être oublié_. Parce le chien nous reconnaît." Un bien-être moral mais aussi un bien-être physique avec les exercices de Pauline Marin, ergothérapeute : "On essaie d'être très concret : des gestes pour se coiffer, des gestes pour réajuster les vêtements, des gestes de tous les jours. Et on reprend en partie ces séquences gestuelles avec Hawaï. Les résidents sont très attachés à lui !" 

Pauline Marin, ergothérapeute, lors d'un exercice de lancer de balle - Radio France
Pauline Marin, ergothérapeute, lors d'un exercice de lancer de balle © Radio France - Isabelle Baudriller

Malvina Kettler ajoute : "Le chien est vecteur de motivation. _Le contact, les caresses, ça humanise l'hôpital, ça rappelle la famille_, le fait d'être ensemble. Hawaï est assez joyeux, il va chercher le regard et les résidents ont l'impression qu'ils ne sont pas inexistants face au chien". A la fin de la séance, Hawaï est remercié. Chaque participant lui offre un biscuit et l'adorable toutou ne se fait pas prier !