Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Nancy : un algorithme pour désencombrer les urgences de l'hôpital

-
Par , France Bleu Sud Lorraine, France Bleu

Le CHRU de Nancy va tester, à partir du mois de septembre, un logiciel destiner à fluidifier les flux de patients accueillis aux urgences. A la clé : moins d'attente et des soins plus adaptés.

Chaque année, les services d'irgence du CHRU de Nancy accueillent 50.000 personnes
Chaque année, les services d'irgence du CHRU de Nancy accueillent 50.000 personnes © Maxppp - Alexandre Marchi

C'est un algorithme qui pourrait changer la donne dans les services d'urgence. Un logiciel mis au point au Canada, qui permet de réorienter rapidement les patients en fonction de leur état et peut leur éviter de longues heures d'attente parfois inutiles. Ce nouveau programme sera testé à partir du mois de septembre au Centre hospitalier régional universitaire de Nancy. 

Orienter le bon patient au bon endroit

"L'objectif n'est pas de diminuer les entrées aux urgences mais de fluidifier le parcours du patient", insiste Tahar Chouihed. Cet urgentiste du CHRU de Nancy a suivi de près les tests menés par ses confrères canadiens ces dernières années. "Ils en sont à plus de 60.000 patients réorientés avec un taux de reconsultation qui est de moins de 3%", s’enthousiasme-t-il. 

Comment ça marche ? 

Les patients qui se présenteront aux urgences devront répondre à une demi-douzaine de questions : "Depuis combien de temps avez-vous mal à la gorge?" "Avez-vous de la fièvre?" etc. En quelques secondes, le logiciel évaluera la gravité des symptômes et proposera, ou non, une réorientation vers SOS médecins par exemple ou vers le Centre médical de soins immédiats d'Essey-les-Nancy. 

"Les gens ressentent parfois une urgence qui, après réévaluation par un professionnel de santé, se révèle une urgence relative qui peut être prise en charge dans des structures intermédiaires", détaille le médecin. Le patient, s'il est d'accord, pourra donc être réorienté et s'évitera ainsi plusieurs heures d'attente - cinq en moyenne aux urgences de Nancy. 

L'expérimentation sera lancée à la rentrée, avec dans un premier temps une validation systématique par un médecin. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess