Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Nantes : le centre de vaccination de la Beaujoire accélère la cadence

-
Par , France Bleu Loire Océan

La campagne de vaccination accélère, ce mercredi, et les centres de vaccination s'y préparent. Désormais tous les adultes pourront recevoir une dose, s'il en reste de disponibles. A la Beaujoire à Nantes, on s'y prépare.

Le parc des expositions de la Beaujoire à Nantes sera transformé en vaccinodrome à partir de début avril
Le parc des expositions de la Beaujoire à Nantes sera transformé en vaccinodrome à partir de début avril © Radio France - Florian Cazzola

Désormais, tous les Français de plus de 18 ans peuvent, dès ce mardi, prendre rendez-vous pour se faire vacciner avec les doses qui n'auront pas trouvé preneur. Ceux qui le veulent peuvent avoir accès aux créneaux libres sur le site Doctolib, annonce la plateforme, avec 24 heures d'avance sur la date prévue. Depuis le début de la semaine, les centres de vaccination de Loire-Atlantique et de Vendée se préparent donc à accélérer la cadence. Au Parc des Expositions de la Beaujoire, "le nombre de doses augmente progressivement", confirme Sandrine Masson, qui coordonne ce centre de vaccination nantais.

Des créneaux pour le lendemain réservables dès ce mardi

"D'ailleurs, nous avons cette semaine [au centre de vaccination de la Beaujoire, à Nantes], en plus des doses de Pfizer-BioNtech, une opération spéciale avec des doses Moderna, qui va permettre de vacciner 4 200 personnes supplémentaires sur la semaine", ajoute Sandrine Masson. Actuellement, environ 16 000 personnes son vaccinées chaque semaine au Parc des expositions

Un chiffre qui devrait rester stable, selon la coordinatrice du centre de vaccination, tout le mois de mai. "On attend encore de savoir combien de doses on va recevoir pour le mois de juin", précise-t-elle. "On espère arriver aux objectifs de vaccination fixés par le gouvernement", grâce à cette montée en puissance, confie Sandrine Masson. Actuellement 2 250 personnes reçoivent une dose de Pfizer, chaque jour. "On espère dépasser les 3 000 au mois de juin", ajoute-t-elle.

Les personnes volontaires pourront choisir leur dose, mais seulement "en fonction de critères d'éligibilité". Car en fonction de l'âge, le vaccin n'est pas toujours le même. Pour cela, il faudra "davantage de médecins, d'infirmers, de personnels administratifs, de secouristes, aussi", détaille Sandrine Masson. Objectif, mobiliser le plus largement possible, pour assurer cette chaîne de vaccination.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess