Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Loire-Atlantique : les vaccins arrivent ce mardi, début de la campagne le 4 janvier

-
Par , France Bleu Loire Océan

Les vaccins seront livrés ce mardi 29 décembre au CHU de Nantes. La campagne de vaccination débutera le 4 janvier, notamment à l'Ehpad de la Seilleraye, à Carquefou. Pour la plupart des établissements de Loire-Atlantique, il faudra attendre la seconde quinzaine de janvier.

Les vaccins débarquent en Loire-Atlantique.
Les vaccins débarquent en Loire-Atlantique. © Maxppp - POOL DIRK WAEM

C'est au CHU de Nantes, dans le super-congélateur arrivé mi-décembre que les vaccins seront stockés à partir de ce mardi 29 décembre. Ils doivent être livrés dans la journée. La campagne de vaccination débutera la semaine suivante dans quelques Ehpad, notamment celui de la Seilleraye, à Carquefou.

Avant la vaccination, les consultations

Pour qu'un résident soit vacciné, il faut qu'il donne son consentement. Ces prochains jours, ce sera le travail des personnels des Ehpad du département : recenser qui veut ou ne veut pas se faire vacciner. Chaque résident fera son choix lors d'une consultation avec un médecin.

Les enfants, petits-enfants, s'il vous plaît, pas de guerre entre vous pour savoir s'il faut vacciner papi et mamie. Le vaccin va les protéger, il faut y aller !      
- François Raffi, chef du service des maladies infectieuses au CHU de Nantes

Ce recensement est crucial pour que le CHU puisse savoir combien de doses de vaccin envoyer dans les Ehpad. "C'est la période la plus importante", assure François Raffi, chef du service des maladies infectieuses au CHU de Nantes.

"Les enfants, petits-enfants, pas de guerre entre vous s'il vous plaît !" - François Raffi

Choix de la station

À venir dansDanssecondess