Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Nantes : rassemblement de chercheurs en herbe

vendredi 31 mars 2017 à 16:20 Par Pascale Boucherie, France Bleu Loire Océan

Ne subissez pas les maths, vivez-les ! C'est le slogan du congrès MAThs.en.JEANS,organisé ce vendredi et ce samedi à la fac de sciences de Nantes. 300 jeunes venus de tout le Grand Ouest y participent avec leurs professeurs. Ils présentent les travaux de leurs recherches.

Tanguy et Tinaël font partie des 300 élèves participant au congrès MATh.en.JEANS.
Tanguy et Tinaël font partie des 300 élèves participant au congrès MATh.en.JEANS. © Radio France - Pascale Boucherie

Nantes, France

Rien à voir avec les pantalons. "MAThs.en.JEANS" est un acronyme qui signifie Méthode d'Apprentissage des Théories Mathématiques en Jumelant des Etablissements pour une Approche Nouvelle des Savoirs. Le congrès est organisé ce vendredi et ce samedi à la fac de sciences de Nantes. Collégiens, lycéens et étudiants en classe prépa, il rassemble 300 jeunes venus de tout le Grand Ouest.

Ne subissez pas les maths, vivez-les ! C'est le slogan du congrès qui rassemble 300 jeunes à Nantes. - Radio France
Ne subissez pas les maths, vivez-les ! C'est le slogan du congrès qui rassemble 300 jeunes à Nantes. © Radio France - Pascale Boucherie

Il suffit de lire le programme du congrès, pour réaliser que les maths sont partout dans notre quotidien : construire une gamme de musique, jouer avec les couleurs, comprendre le fonctionnement d'un anti-spam. Les jeunes exposent leurs recherches de l'année avec passion.

On fait juste ça pour le plaisir des maths. Comme quand vous résolvez une énigme. C'est amusant, on cherche, c'est un challenge. On a un but à atteindre. C'est la jouissance d'avoir trouver, de se sentir un peu intelligent - élèves congressistes

Ne subissez pas les maths, vivez-les ! clame l'organisatrice Colette Anné.

Vivre les mathématiques, et les apprendre en les faisant vivre. C'est avant tout l'esprit logique. Regarder, analyser, réfléchir, se tromper éventuellement et rebondir sur une erreur. C'est ça la recherche ! - Colette Anné, organisatrice

La passion des Maths

Quatre jeunes filles sur l'estrade de l'amphithéâtre, tout de noir vêtues, sourire aux lèvres, derrière leur projecteur elle manipulent les formules mathématiques aussi à l'aise que des poissons dans l'eau. Pour ces jeunes, les maths c'est une passion. Zoé, collégienne de 15 ans, adore l'esprit de recherche.

Au fur à mesure de l'année on a un but à atteindre, donc on trouve la formule on est content, des fois ça arrive qu'on se plante, mais c'est pas grave, on cherche quoi ! - Zoé, 15 ans

Les élèves présentent les travaux de leurs recherches dans les mêmes conditions que des chercheurs professionnels. - Radio France
Les élèves présentent les travaux de leurs recherches dans les mêmes conditions que des chercheurs professionnels. © Radio France - Pascale Boucherie

Dans le hall des amphithéâtres, Tinaël installe son stand. Avec ses camarades de classe il vient de créer une nouvelle gamme de musique. Le résultat ne s'entend pas à l'oreille, leur matériel n'est pas assez sophistiqué, mais la formule mathématique fonctionne, et c'est ça qui plaît à ces chercheurs en herbe.

Déjà on a prouvé mathématiquement que c'était possible, j'adore les maths depuis tout petit, ça ne me dérange pas d'enchaîner les exercices, je ne m'en lasse pas - Tinaël

Ces jeunes Géo Trouvetout ont aussi le sens du jeu de mots. Le nom de leur trouvaille, comme la console de jeux, mais avec deux "M" : "Gamme Boy".

Le congrès se termine ce samedi après-midi par une rencontre élèves-chercheurs. Histoire d'aiguiser encore un peu plus les vocations. La seule ville de Nantes compte une soixantaine de chercheurs en Mathématiques. La France environ 2000.