Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
DIRECT - Grève du 5 décembre : plus de 510.000 manifestants dans près de 70 villes
Santé – Sciences

Nao, le robot qui va à l'école à Lille

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu

Les enfants malades ont un nouvel ami : Nao, un petit robot imaginé par la société ERM Robotique et qui permet à un enfant hospitalisé de garder le lien avec ses camarades de classe. Le centre Oscar Lambret de Lille est l'hôpital pilote en France pour le tester. Rencontre et explications.

Nao va à l'école à la place d'un enfant qui, lui, doit rester à l'hôpital
Nao va à l'école à la place d'un enfant qui, lui, doit rester à l'hôpital © Radio France - Bénédicte Robin

Lille, France

Il mesure une soixantaine de centimètres de haut, il est rouge et blanc, il parle, il bouge ses bras, ses jambes et sa tête et peut même jouer au football ! Nao est un petit robot connecté qui permet à un enfant malade hospitalisé de garder le contact et le lien avec ses camarades de classe.

Nao est à l'école pendant que l'enfant est à l'hôpital

Le principe est simple : Nao est placé dans la salle de classe avec un smartphone accroché à sa tête. Le smartphone filme ce que voit Nao et le retransmet en direct (avec le son) sur une tablette dans les mains de l'enfant dans sa chambre d'hôpital. La tablette fait la même chose de son côté : elle filme l'enfant et retransmet son image en direct sur l'écran du smartphone en classe.

Nao et un des acolytes, Frédéric Courtin, éducateur spécialisé au Centre Oscar Lambret - Radio France
Nao et un des acolytes, Frédéric Courtin, éducateur spécialisé au Centre Oscar Lambret © Radio France - Bénédicte Robin

Un outil d'accompagnement

Sa vocation n'est pas vraiment "pédagogique" explique le docteur Anne-Sophie Defachelles-Thomassin, la chef du service de l'unité de pédiatrie, adolescents, jeunes adultes du Centre Oscar Lambret de Lille qui a accueilli le petit robot mais c'est "surtout de permettre "aux enfants de garder le contact avec leur copain qui est à l'hôpital" et inversement. Le robot est donc une interface plus facile d'accès et moins austère pour les plus petits qu'un simple écran.

Un petit garçon de 5 ans l'a déjà testé

Avant les grandes vacances, un petit garçon en grande section de maternelle a déjà testé Nao. "C'était sur des petits temps, pas toutes les heures de classe, car c'est difficile d'enseigner avec un robot dans la salle" explique, Frédéric Courtin, éducateur spécialisé au Centre Oscar Lambret. Mais il a bien rempli sa mission car le petit garçon a pu discuter et échanger avec ses camarades de classes pendant plusieurs semaines "alors qu'il n'était pas retourner à l'école pendant plusieurs mois. Cette année, il a donc fait sa rentrée en CP avec moins d'appréhension alors que ses cheveux n'ont pas encore eu le temps de repousser" poursuit le docteur Anne-Sophie Defachelles-Thomassin.

Cette année, il est prévu que Nao puisse accompagner plusieurs enfants chacun leur tour le temps de leur hospitalisation au centre Oscar Lambret. L'opération devrait commencer, si tout va bien, à partir du mois d'octobre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu