Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"On ne parle pas souvent de cet organe, mais il faut se faire dépister" : le cancer colorectal encore tabou

-
Par , France Bleu Berry

Ce mois-ci, c'est Mars Bleu, la campagne d’information et de sensibilisation au dépistage du cancer colo-rectal. Un cancer responsable de 17 000 décès par an en France, mais qui se soigne dans 95% des cas s'il est pris à temps. Problème : cette zone de notre corps reste souvent taboue.

Image d'illustration
Image d'illustration © Maxppp - Jean Francois Frey

► Réécoutez l'interview d'Émilie Fétissof, médecin coordonnatrice au centre régional de dépistage des cancers.

C'est un paradoxe : sur les 43 000 nouveaux cas signalés chaque année, 95% des cas se soignent s'ils sont pris à temps... Mais moins d'un tiers des Français se font dépister du cancer colorectal. "Le côlon, c'est un organe dont on a pas l'habitude de parler, ce n'est pas très glamour. Pourtant, on a tous un côlon dont on se sert tous les jours", explique Émilie Fétissof. 

Le dépistage, recommandé de 50 à 74 ans, est simple. "On récupère un kit de dépistage distribué chez les médecins généralistes, il y a un tube avec un bâtonnet que l'on utilise pour faire un prélèvement de selles dans ses toilettes. Puis on l'envoie dans une enveloppe pré-remplie, et on a le résultat dans les 15 jours."

Un geste facile et rapide qui peut éviter le pire. "À partir de 50 ans, le risque est plus important. Certaines personnes sont plus à risque : ceux qui ont eu des polypes ou des cas de cancer colorectal dans leur entourage", détaille Émilie Fétissof. Parmi les facteurs de risque de déclenchement du cancer : une alimentation trop riche, une consommation importante de viande rouge, de charcuteries et bien sûr de tabac et d’alcool, un manque d'activité physique.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu