Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Covid-19 : pour ne pas perdre de doses, les centres de vaccination s'organisent dans la Manche

-
Par , France Bleu Cotentin

Pas de doses qui restent sur les bras faute de candidats dans la Manche mais il reste toujours quelques doses supplémentaires en fin de journée. Comment ces vaccins contre le Covid-19 sont-ils administrés pour ne pas être gâchés ? Les centres de vaccinations s'organisent dans le département.

Les créneaux de vaccination se remplissent dans la Manche.
Les créneaux de vaccination se remplissent dans la Manche. © Maxppp - Sylvie Cambon

"Tous les rendez-vous à venir sont bien remplis," c'est le constat que fait Philippe Cholet, médecin en charge du centre de vaccination de la salle des fêtes de Cherbourg. La vaccination avance dans la Manche et les doses disponibles trouvent preneur contrairement à certains grands centres dans le reste du pays. Pour le médecin, la raison est simple : les doses fournies correspondent aux besoins déterminés par les tranches d'âges autorisées à se faire vacciner. Toutefois, il reste régulièrement quelques doses en fin de journée, notamment parce que certains patients ne sont pas venus à leur rendez-vous ou qu'on a de quoi faire une septième dose avec des flacons qui n'en contiennent en moyenne que six. Pour ne rien gâcher, les centres s'organisent. 

Des listes d'attentes pour administrer les doses qui se libèrent

Lorsqu'ils ont des doses supplémentaires par rapport aux prévisions, les centres de vaccination cherchent à les administrer aux personnes prioritaires dans la vaccination. Il n'y a donc pas de dérogation, il faut rentrer dans les critères d'âge, condition de santé ou profession définis par le gouvernement. 

Certaines communes ont mis en place des listes d'attente. C'est le cas à Carentan, où "nous avons une liste établie suite à l'appel de médecins ou d'habitants du territoire qui correspondent aux critères," explique le maire de la commune, Jean-Pierre Lhonneur. En cas de dose supplémentaire disponible, la mairie appelle des personnes sur cette liste pour en trouver qui puisse rapidement se rendre au centre et ainsi ne pas gâcher de dose

Chaque centre développe son propre système. A Cherbourg, les personnes déjà inscrites sont contactées et on avance leur rendez-vous. Il arrive aussi qu'on aille chercher des patients recommandés par leur médecin en raison de leur condition de santé. 

Des plateforme pour faciliter la prise de rendez-vous

Dans la Manche, la demande est donc forte par rapport au nombre de doses disponibles. Il est alors possible de se tourner vers des plateformes internet pour "traquer" les créneaux disponibles. Le site Vite ma dose recense les rendez-vous encore libres près de chez soi et contrairement à certains territoires, vous aurez du mal à trouver un créneau dans la journée. Il faut souvent attendre deux ou trois jours mais vous avez une visibilité des disponibilités de plusieurs centres de vaccination sur votre territoire. 

Autre plateforme : Covidliste. Elle permet de s'inscrire et d'être contacté dès qu'une dose supplémentaire est disponible près de son lieu d'habitation et doit être administrée pour ne pas être perdue. 

Là aussi, ces dispositifs fournissent des doses en priorités aux personnes qui rentrent dans les critères d'éligibilité à la vaccination. Si ce n'est pas le cas, on peut toujours s'inscrire mais avec très peu de chance d'être appelé. Il faudrait pour cela qu'aucune personne éligible n'ait pu être contactée avant.  

Des livraisons importantes de vaccins doivent avoir lieu pour le mois de juin. Les critères d'éligibilité devraient alors être étendus. Les centres de vaccination manchois se préparent déjà à augmenter leurs capacités d'accueil pour faire face à la demande à venir. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess