Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : "Ne venez pas sans rendez-vous", insiste le médecin référent du vaccinodrome de Perpignan

-
Par , France Bleu Roussillon

Alors que la vaccination s'est ouverte cette semaine aux plus de 50 ans et aux plus de 18 ans pour des rendez-vous de dernière minute, le médecin référent du vaccinodrome de Perpignan rappelle qu'il ne faut pas venir sans rendez-vous, au risque de créer des embouteillages.

Le vaccinodrome de Perpignan est situé au satellite du parc des exposition.
Le vaccinodrome de Perpignan est situé au satellite du parc des exposition. © Maxppp - Nicolas Parent

"Lundi, ça a été très compliqué", reconnaît Jean-Louis Bolte. Le médecin référent du vaccinodrome de Perpignan, situé au satellite du parc des expositions, se souvient d'un afflux de personnes en début de semaine, devant le centre de vaccination. "C'était ingérable." Depuis le début de la semaine, toutes les personnes de plus de 50 ans peuvent se faire vacciner, ainsi que tous les plus de 18 ans depuis ce mercredi, mais seulement lorsqu'ils trouvent un créneau libre le soir pour le lendemain. "Il va falloir être patient, parce qu'il n'y aura pas des dizaines de rendez-vous disponibles chaque jour", prévient Jean-Louis Bolte.

Le médecin rappelle également que la prise de rendez-vous est obligatoire. "Si vous venez sans vous être inscrit, vous serez refusé." Le vaccinodrome ouvre chaque matin avec un planning de réservations bien rempli. "Ça se bouscule au portillon !"

"Il va falloir être patient, parce qu'il n'y aura pas des dizaines de rendez-vous disponibles chaque jour." (Jean-Louis Bolte, médecin référent du vaccinodrome de Perpignan

Réécoutez l'interview de Jean-Louis Bolte

Choix de la station

À venir dansDanssecondess