Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"315.000 doses arrivent la semaine prochaine", promet l'Agence régionale de santé d'Occitanie

Nicolas Sauthier, directeur de crise à l'Agence régionale de santé d'Occitanie est l'invité de France Bleu Occitanie ce mercredi. Alors que la vaccination sera ouverte à tous les majeurs à partir du lundi 31 mai, il promet que des doses supplémentaires arrivent, même "s'il faudra être patient".

Le Pfizer est le vaccin le plus administré en Occitanie
Le Pfizer est le vaccin le plus administré en Occitanie © Radio France - Pierre-Antoine Lefort

A partir du 31 mai, tous les adultes pourront prendre un rendez-vous pour se faire vacciner. Nicolas Sauthier, directeur de crise à l'ARS Occitanie répond aux questions de Jeanne-Marie Marco, journaliste à France Bleu Occitanie ce mercredi.

Ce lundi 31 mai la vaccination sera donc ouverte à tous, vous allez recevoir plus de doses ?

Oui nous allons recevoir plus de doses à partir de la semaine prochaine. Au mois de mai, on a reçu 210.000 doses par semaine et c'est plus de 315.000 doses que nous allons recevoir, à partir de la semaine prochaine.

De nombreux créneaux vont se libérer?

Nous adapterons le nombre de rendez-vous en fonction du nombre de vaccins mis à disposition. Il y aura plus de vaccins et donc plus de rendez-vous sur les plateformes. Maintenant, il y a un élargissement de la cible vaccinale, avec plus de gens qui cherchent donc il faudra de la patience parce qu'on on ne peut pas vacciner instantanément toutes ces personnes. Quand ce n'est pas immédiat, il y a malgré tout des rendez-vous de dernière minute disponibles.

Il y a des gens qui ne sont pas prioritaires qui prennent un rendez-vous quand même, est-ce embêtant ?

La stratégie de vaccination est construite sur les doses disponibles et les publics définis comme prioritaires donc on préfèrerait que les personnes prioritaires soient vaccinées en premier. Les centres de vaccination ont refusé de personnes qui n'étaient pas prioritaires. Mais là, toutes les personnes adultes pourront se faire vacciner et donc prendre un rendez-vous.

Quel est le vaccin le plus administré en Occitanie ?

C'est le Pfizer, mais parce qu'on l'a reçu en grande quantité. Il représente plus de 70% des doses dans notre région.

Arrivez-vous à administrer de l'Astrazeneca?

Il est victime d'une certaine défiance, mais il est très efficace contre la Covid. Et il y a toujours des vaccinations avec de l'Astrazeneca.

Mais il y a des rdv annulés ?

Certaines personnes ont pu refuser, souvent parce qu'ils avaient un autre rendez-vous, mais l'Astrazeneca est sûr, sinon il n'aurait pas été autorisé en France.

Comment gérer la vaccination par rapport aux vacances ?

Ce n'est pas une problématique régionale. Aujourd'hui, on propose un rendez-vous dit chainé, avec un deuxième rendez-vous automatiquement lié au premier. Malgré tout, il y aura des gens en voyage sur la période où ils doivent normalement avoir une deuxième dose. C'est pourquoi le ministère de la Santé est en train de travailler et de voir comment organiser des opérations dites éphémères sur les zones touristiques.

Il faudrait des injections sur les lieux de vacances ?

C'est en tout cas une piste en cours de travail par le ministère de la Santé.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess