Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Niort : un centre de plaies et cicatrisation ouvre à la polyclinique Inkermann

-
Par , France Bleu Poitou

Un centre de plaies et cicatrisation a été inauguré ce lundi à la polyclinique Inkermann à Niort. Il prend en charge les plaies chroniques. Objectif : soigner les causes pour qu'elles ne reviennent pas.

Le centre de plaies et cicatrisation de la polyclinique Inkermann à Niort a été inauguré ce lundi
Le centre de plaies et cicatrisation de la polyclinique Inkermann à Niort a été inauguré ce lundi © Radio France - Noémie Guillotin

Niort, France

Un nouveau service à la polyclinique Inkermann à Niort : un centre de plaies et de cicatrisation. Ouvert depuis le 4 octobre, il a été inauguré ce lundi. prend en charge les plaies chroniques c'est-à-dire de plus de six semaines. Et va regrouper sur un même site plusieurs professionnels, deux chirurgiens vasculaires, un angiologue, deux infirmières dédiées. Et d'autres professionnels autour comme une diététicienne et un tabacologue. Un plus "dans un département où la démographie médicale n'est pas excellente", précise le docteur Alexandre Valagier, chirurgien vasculaire.

"Le but, c'est de pouvoir traiter la conséquence et la cause des plaies pour qu'elles puissent guérir et qu'elles ne reviennent pas", poursuit le chirurgien. Les pathologies peuvent venir d'un problème veineux, des varices, des séquelles phlébites, ou de problèmes artériels notamment pour les personnes diabétiques.

Dejà un centre de ce genre à Poitiers

Ce type de structure se développe car "c'est très impactant pour le patient. Par exemple dans les problèmes veineux 60% des ulcères se sont des pansements qui coulent donc il y a une gène sociale", fait remarquer Christophe Marchaud, l'autre chirurgien. D'ailleurs, le centre de plaies et de cicatrisation de la polyclinique Inkermann n'est pas le premier dans le Poitou, il en existe déjà un à la Polyclinique de Poitiers.

Contact du centre de plaies et de cicatrisation : 05.49.34.19.36

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu