Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Nitrites, phosphore, huile de palme : que contiennent les plats préparés des grands chefs ?

lundi 10 septembre 2018 à 12:50 Par Boris Loumagne, France Bleu

Une grande enquête analysant une soixantaine de plats préparés par des grands chefs révèle ce lundi un décalage entre la promesse de qualité et la liste réelle des ingrédients.

La qualité de certains plats préparés élaborés par des grands chefs laisse à désirer, selon l'enquête de franceinfo
La qualité de certains plats préparés élaborés par des grands chefs laisse à désirer, selon l'enquête de franceinfo © Maxppp -

Des pots de yaourt de Jean Imbert, aux cornichons de Marc Veyrat, en passant par les plats de Michel Sarran vendus dans les TGV, franceinfo a épluché la liste des ingrédients d'une soixantaine de plats préparés par les grands chefs. Et le verdict est sans appel, d'après Ingrid Kragl, directrice de l'information au sein de l'organisation de défense des consommateurs, Foodwatch : "Le partenariat d'un chef avec une marque n'est pas nécessairement synonyme de qualité et ne signifie pas qu'il faut lui faire une confiance aveugle".  

Yaourts au phosphate, entre autres

Parmi les ingrédients peu ragoûtants, notons la présence des nitrites de sodium (E250) dans le foie gras Casino Délices par Michel Troisgros. Ces nitrites sont un conservateur classé "probablement cancérogène" par l'Agence internationale de recherche contre le cancer (IARC). Quant au condiment balsamique et basilic de Marc Veyrat, il contient du dioxyde de soufre (E220), un conservateur classé orange par Le Nouveau Guide des additifs d'Anne-Laure Denans (éd. Thierry Souccar, 2017), car sa consommation peut provoquer des réactions chez les personnes asthmatiques. 

On peut quand même s'étonner voir les chefs prêter leur image à des marques qui commercialisent des produits très proches de la malbouffe" - Ingrid Kragl, Foodwatch

Autre produit visé par cette enquête : les desserts au soja de Jean Imbert vendus par la marque Sojasun. Ces yaourts contiennent du phosphate de calcium, un additif qui, consommé de manière excessive, pourrait contribuer à l'augmentation de la mortalité cardio-vasculaire. Les plats vendus dans les bars TGV et préparés par Michel Sarran sont également pointés du doigt. Ils contiennent pour certains de l'huile de palme et des sucres ajoutés.

Réactions (ou non) des chefs 

Joint par franceinfo, le chef toulousain Michel Sarran se justifie en invoquant le "cahier des charges très très très compliqué" imposé par le stockage de longues durées et l'utilisation notamment des micro-ondes dans les TGV. Le chef se veut rassurant : "On travaille et on met vraiment la pression pour avoir la fiche d'ingrédients la plus clean possible". Interrogé sur la présence d'un additif potentiellement dangereux dans ses pâtes Lustucru Selection, le chef Thibault Sombardier s'est contenté de cette déclaration : "Vous achetez les boîtes et vous regardez ce qu'il y a dedans, voilà".

De nombreux chefs sollicités par franceinfo se sont toutefois refusés à tout commentaire. C'est le cas de Jean Imbert et de Michel Troisgros.