Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Noël sans ski : dans la Loire et la Haute-Loire, les professionnels se montrent fatalistes

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Oui, les stations de ski pourront ouvrir pour les fêtes, mais sans remontées mécaniques ni équipements collectifs. De quoi doucher les espoirs des professionnels de la montagne dans la Loire et la Haute-Loire : stations de moyenne montagne, mais aussi vendeurs de ski qui viennent à peine de rouvrir.

Une remontée mécanique de la station de Chalmazel, dans la Loire (photo d'illustration).
Une remontée mécanique de la station de Chalmazel, dans la Loire (photo d'illustration). © Maxppp - PHOTOPQR/LE PROGRES

Pour cette fin d'année, les sports d'hiver seront très contrôlés. Comme l'a annoncé Jean Castex le 26 novembre, les stations de ski vont pouvoir ouvrir pour les vacances de Noël, mais sans remontées mécaniques ni équipements collectifs. Les présidents d'Auvergne-Rhône-Alpes, des départements de Savoie, Haute-Savoie et Isère viennent de saisir le Conseil d'Etat en réaction. Dans la Loire et la Haute-Loire, qui comptent des stations de moyenne montagne, mais aussi d'autres professionnels des sports d'hiver, l'heure est au fatalisme.

Peu de passage chez certains vendeurs de ski

À L'atelier sportif, magasin de vente et de réparations de skis à Saint-Étienne, il n'y a pas foule. Le magasin vient d'ailleurs à peine de rouvrir, après un mois de fermeture forcée. Le responsable, Jacques Soulas, peut toutefois compter sur des habitués, qui viennent faire réparer leurs skis "en prévision" : "je ne vais y aller qu'en février, ce sera sûrement possible dans les Alpes, explique Françoise. On se prépare au cas où !"

Malgré l'annonce de la fermeture des remontées mécanique, Jacques Soulas s'est préparé pour la saison en passant commande : "tout est arrivé, les chaussures de ski, les gants, les skis ... ne manque plus que les clients ! On espère qu'avec Noël, les gens pensent aux cadeaux et se feront plaisir dès décembre. De toute façon, on ne peut pas faire autrement". Il dit recevoir déjà quelques coups de fil de passionnés "qui n'en peuvent plus d'attendre" la ré-ouverture des stations. 

Les stations de moyenne montagne de Loire et de Haute-Loire dans l'expectative

Du côté de nos petites stations, le constat est à l'impuissance et au pragmatisme. La station de Chalmazel, dans la Loire, ne compte pas sur  décembre mais sur une réouverture "le plus tôt possible, au mois de janvier, indique son directeur Frédéric Gravier. On est prêt depuis le 11 novembre... l'important, maintenant, c'est de ne pas rater Noël ET les vacances de février, ce serait catastrophique." Surtout après une saison 2019 sans neige, "la pire qu'a vécu Chalmazel depuis le début de la station", soupire le directeur.

En Haute-Loire, la station des Estables et le domaine du Mézenc sont aussi particulièrement appréciés en hiver. Son directeur, Yves Gayton, parle lui aussi d'"un coup de massue" après les annonces du gouvernement. Il regrette surtout l'absence d'aménagement en fonction de la taille des stations de ski : "Il aurait été peut-être possible de laisser ouvrir des petites stations qui ont des téléskis, où il  n'y a pas beaucoup de monde qui arrive."

Mais Yves Gayton positive : le ski de fond, et les activités de plein air, comme les raquettes, sont autorisées. Le domaine nordique du Mézenc se prête particulièrement bien à ces deux activités : "On ouvrira nos 50 kilomètres de piste s'il y a la neige, indique-t-il, peut-être même dès ce weekend." C'est aussi un soulagement pour les loueurs qui sont autour du domaine : "les locations saisonnières vont être occupées, et c'est bon à prendre, même si les bars et restaurants seront fermés", indique Yves Gayton. Une nouvelle réunion entre les professionnels du secteur et le gouvernement doit avoir lieu le 11 décembre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess