Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Nous mangeons de moins en moins d'additifs

-
Par , France Bleu

L'observatoire de l'alimentation publie ce mercredi un état des lieux de l'utilisation des additifs dans les aliments transformés. Et, bonne nouvelle, depuis dix ans les industriels s'en servent de moins en moins.

Les viennoiseries font partie des aliments les plus riches en additifs
Les viennoiseries font partie des aliments les plus riches en additifs © Maxppp - S. Jarry

C'est une étude inédite, fruit de dix ans d'analyses réalisées à partir de plus de 30.000 produits. L'Oqali, l'observatoire de l'alimentation, publie ce mercredi le résultat de ses recherches dans 30 catégories d'aliments, et dresse un état des lieux de la présence d'additifs dans nos assiettes. Et nous en consommons de moins en moins. 

Plus de 30.000 aliments transformés ont donc été analysés : barres de céréales, chocolat, plats préparés ou encore boissons. Seules sont exclues les confiseries, qui seront présentées lors d'une prochaine étude. Et premier constat : la grande majorité (78%) des produits analysés contiennent au moins un additif dans leur liste d'ingrédients. Un peu plus de la moitié (53%) en contient au moins trois et une petite partie seulement (4%) au moins dix. Parmi les aliments les plus riches en additifs : les viennoiseries, les desserts surgelés, les produits traiteurs du rayon frais (sandwichs, plats préparés ou salades) ainsi que les glaces et les sorbets

En revanche, seuls un petit nombre d’additifs sont fréquemment utilisés : sur environ 400 additifs actuellement autorisés, 42 sont retrouvés dans au moins 2 % des aliments et seulement 8 additifs sont identifiés dans au moins 10 % des aliments. 

Moins c'est cher, plus il y a d'additifs

Sans surprise, ce sont les produits les moins chers qui en contiennent le plus : les marques nationales présentent le plus de produits sans additif (27 %), suivies des marques de distributeurs (21 %), puis des produits premiers prix (20 % des produits des marques de distributeurs entrée de gamme et 19 % des produits issus du hard discount). Cela se confirme : bien manger coûte plus cher. 

Toutefois, la part d'aliments ne contenant aucun additif progresse globalement, en passant de 14 à 18% en 10 ans, notamment pour les produits traiteurs frais, la charcuterie et au rayon surgelés les pizzas et les plats préparés. 

Ces données collectées par l'Oqali ont été transmises à l'Efsa, l'Autorité européenne de sécurité des aliments, en charge de l'évaluation des risques des additifs alimentaires. Elles pourront servir de base à d'autres travaux pour évaluer l'exposition des consommateurs à ces substances.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu