Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Nous n'avons plus les moyens de soigner dans de bonnes conditions", dénonce le personnel de santé à Béziers

-
Par , France Bleu Hérault

Les salariés de l’hôpital de Béziers ont manifesté ce mercredi en présence d'usagers pour dénoncer le manque de moyens dans les hôpitaux et pointer du doigt un absentéisme de plus en plus criant, ayant un impact considérable sur le fonctionnement des services à tous les étages.

Stéphanie, infirmiére au bloc opératoire à l'hopital de Béziers
Stéphanie, infirmiére au bloc opératoire à l'hopital de Béziers © Radio France - Stéfane Pocher

Le personnel de santé s'est une nouvelle fois mobilisé dans le Biterrois pour manifester sa souffrance au travail et exprimer ses difficultés pour exercer sa profession. "Nous sommes en surrégime" dit l'un d'eux. Ce rassemblement ce mercredi à l'appel de la CGT, est de deuxième depuis l'été dernier. 800 professionnels s'étaient retrouvés en juin devant l'accueil de l'hôpital de Béziers. Six mois plus tard, les revendications n'ont pas changé. En revanche, l’absentéisme est de plus en plus fort, signe d'un mal-être grandissant.

Jusqu'à 30 % d’absentéisme dans certains services, consécutif à une surcharge de travail

Une centaine de salariés de l'hôpital, des EHPAD, des aides à domicile étaient présents à la pause déjeuner. Les manifestants réclament le respect des missions et des moyens afin de les accomplir, la réouverture des structures de lits, et de nouveaux effectifs pour faire face à l'absentéisme de plus en plus important. Pour Magalie Lafaille, secrétaire syndicale CGT à l’hôpital de Béziers et ouest Héraultais "cet absentéisme est criant dans les Ehpad Biterrois et en psychiatrie."

"L'auto-remplacement impacte et crée des tensions dans tous les services."

Magalie Lafaille, secrétaire syndicale CGT à l’Hôpital de Béziers et ouest Héraultais : C'est criant dans les Ehpad et en psychiatrie

Manque d'effectif médical et non-médical dans les Ehpad et en psychiatrie

La revalorisation des salaires et le rattrapage des pertes de pouvoir d'achat depuis 20 ans font aussi partie des revendications. Localement, le personnel réclame des recrutements et des rémunérations égales, le paiement des heures supplémentaires et le  le respect de la qualité de vie au travail.

"Un nouveau plateau pour les consultations vient d'ouvrir. Le personnel n'en peut plus, car on leur demande toujours plus sur un temps réduit. Il y aussi un manque de considération."

"On nous demande toujours" plus dit José, aide-soignant brancardier depuis 39 ans à l’hôpital de Béziers. 20 % de ses collègues sont à l'arrêt. "La crise que nous traversons n'est pas liée à la pandémie. Le manque d'effectif existe depuis des années. Mais-là, nous sommes à bout de ce qu'on peut nous demander."

''Rien n'a changé depuis la précédente manifestation'' dit José

"Rien n'a changé depuis la précédente manifestation."

Stéphanie est infirmière au bloc opératoire depuis plus de 20 ans. Secrétaire générale du collectif Inter-blocs, elle avoue réfléchir à une reconversion. "Pas dans la santé" dit-elle. "Notre investissement n'est pas reconnu. J'ai cinq années d'étude en plus pour être au bloc. Je ne gagne pas plus." 

''Notre engagement n'est ni reconnu, ni valorisé'' Stéphanie, infirmière au bloc opératoire de Béziers

Un autre rassemblement est d'ores et déjà fixé le 4 février prochain. Une manifestation interprofessionnelle programmée à 10h30 devant la Bourse du Travail de Béziers.

Un personnel de santé et de l'action sociale à bout de souffle

Dans son tract, la CGT dénonce l'essoufflement.  Les personnels et les étudiants sont épuisés, en colère par le manque de lit, de lieu d'accueil et de professionnels. Des usagers qui ont fait le déplacement dénoncent aussi des délais d'attente trop importants, sans compter le manque des structures pour les accueillir.

Manifestation devant l’hôpital de Béziers
Manifestation devant l’hôpital de Béziers © Radio France - Stéfane Pocher
Manifestation devant l’hôpital de Béziers
Manifestation devant l’hôpital de Béziers © Radio France - Stéfane Pocher
Choix de la station

À venir dansDanssecondess