Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : la préfète appelle à une vigilance absolue même si la Creuse est en vulnérabilité limitée

-
Par , France Bleu Creuse

La Creuse est le seul département de Nouvelle-Aquitaine en vulnérabilité limitée. Il n'y a plus de patient Covid-19 hospitalisé, où en réanimation. Mais il ne faut pas baisser la garde, explique la préfète de la Creuse.

Virginie Darpheuille, préfète de la Creuse
Virginie Darpheuille, préfète de la Creuse © Radio France

Alors que le nombre de patients en réanimation a passé le cap du millier, du jamais vu depuis trois mois et demi, et qu'en l'espace de 24h, on a enregistré plus de 16.000 nouveaux cas, la Creuse reste épargnée par ce regain du virus. A Guéret, il n'y a plus aucun patient du Covid-19 hospitalisé, ni en réanimation. Virginie Darpheuille appelle néanmoins à ne pas baisser la garde. Retrouvez son interview en vidéo ici.

"Nous ne sommes pas en mode de crise, nous sommes en mode de veille". La préfète de la Creuse salue "la mobilisation de tous". Et rappelle que la Creuse n'est pas "une île isolée". Le département vient d'enregistrer son 16ème décès, depuis le début de l'épidémie. "Nous sommes concernés comme l'ensemble des Français, même si la situation est différente".

Des règles inchangées

Contrairement à beaucoup de départements, les mesures sanitaires appliquées en Creuse n'ont pas bougé. "Ceux sont les mêmes depuis le mois d'août, souligne Virginie Darpheuille. Et mon souci, c'est qu'elles soient respectées et c'est le cas aujourd'hui". Le cap des 10 000 contrôles vient d'être franchi sur Guéret et selon la préfète très peu de procès verbaux ont été dressés. Les Creusois portent le masque. "La phrase la plus souvent répétée, c'est remettez le correctement". Virginie Darpheuille l'admet sans détour, "le masque est une contrainte". Et en Creuse il n'est pas pour l'instant obligatoire de le porter partout. "C'est une chance que nous avons et il faut la conserver intacte".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess