Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

VIDÉO - Nuits des étoiles 2018 : quatre planètes visibles à l’œil nu cette année

vendredi 3 août 2018 à 3:35 - Mis à jour le vendredi 3 août 2018 à 17:56 Par Géraldine Houdayer, France Bleu

Les Nuits des étoiles ont lieu les 3, 4 et 5 août cette année. Plus de 470 manifestations sont organisées partout en France pour observer la voûte céleste. Cet été, quatre planètes sont observables facilement à l’œil nu, à condition de s'éloigner des centres urbains et de l'éclairage public.

La période est très favorable pour observer des étoiles filantes.
La période est très favorable pour observer des étoiles filantes. © AFP - Sebastian Voltmer / Leemage

C'est l'un des plaisirs de l'été : s'allonger sur une chaise longue ou dans l'herbe à la nuit tombée, et observer les étoiles, seul, en famille ou entre amis. Les Nuits des étoiles ont lieu ce vendredi 3 août, samedi 4 et dimanche 5 août. Quatre planètes sont observables à l’œil nu cette année, à condition de s'éloigner de toute pollution lumineuse, histoire de bien voir le ciel. Voici nos conseils pour en profiter au mieux.

Quatre planètes observables à l’œil nu 

Cette année, quatre planètes sont facilement observables à l’œil nu : Vénus, Jupiter, Saturne et Mars. "Pour voir Vénus, il suffit de se tourner vers le soleil couchant", explique Olivier Sanguy, médiateur à la Cité de l'espace de Toulouse. "Une fois qu’il est passé derrière l’horizon, on attend un peu, et à ce moment-là, on verra, au-dessus du soleil couchant, surgir Vénus, ça va être la planète la plus brillante ce soir". Une fois que le ciel est plus sombre, les autres planètes entrent en scène. "À ce moment-là, en regardant à partir de l’est jusqu’à l’ouest, on pourra aussi admirer Jupiter, Saturne et Mars. Mars se lève en même temps que le soleil se couche," indique Olivier Sanguy, qui précise qu'il faut attendre que le ciel devienne noir, vers 22h30, pour voir Mars.

Une pluie d'étoiles filantes dans la nuit du 12 au 13 août 

La mi-août est la période la plus favorable pour les Perséides, une pluie d'étoiles filantes. "C’est une pluie d’étoiles qui est assez fournie, c’est-à-dire qu’on peut parfois voir quelques dizaines d’étoiles filantes par heure", explique Olivier Sanguy. Pour 2018, on estime que le pic aura lieu dans la nuit du 12 au 13 août. "Mais il y a des bonnes et des mauvaises années, et ça, on le sait seulement au moment où ça se passe", prévient-il. Cette année est plutôt favorable, grâce notamment à la lune qui ne sera pas pleine.

Les "étoiles filantes" sont en fait des poussières de comètes 

"Ce qu'on appelle les étoiles filantes ne sont pas du tout des étoiles filantes", tient à préciser Olivier Sanguy. En fait, ce sont des petites poussières d’astéroïdes ou de comètes qui rentrent dans l’atmosphère. "Comme elles rentrent très vite, elles chauffent et ça produit cette traînée lumineuse dans le ciel", précise le médiateur.

S'éloigner des villes pour en profiter

Pour "se balader à l’œil nu dans le système solaire", comme dit Olivier Sanguy, il faut profiter d'un horizon dégagé, mais aussi d'un ciel sans pollution lumineuse. "Le principe est simple : si le ciel est plus brillant que les étoiles, vous ne voyez que le ciel. Or dans les centres urbains, il y a beaucoup d’éclairage. Cet éclairage se reflète sur les poussières en suspension dans l’atmosphère, et donc on voit beaucoup moins le ciel.", explique le médiateur. Pour admirer les étoiles facilement, il conseille donc de sortir des centres urbains, d'aller en campagne, ou même en montagne. 

Pour profiter des Nuits des étoiles, Olivier Sanguy conseille aussi de se rapprocher d’un club d’astronomie près de chez soi ou de son lieu de vacances, qui proposent de nombreuses animations. Pour lui, "C'est le meilleur moyen de découvrir le ciel". 

   - Aucun(e)
-