Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Octobre rose : elle tatoue des tétons en 3D pour aider les victimes du cancer du sein

vendredi 12 octobre 2018 à 11:32 Par Aurélie Jacquand, France Bleu Champagne-Ardenne

A l'occasion du mois dédié au cancer du sein, Alexia Cassar est venue à l'institut de cancérologie Godinot de Reims, afin de montrer son travail : elle recréer les tétons des femmes malades grâce à des tatouages en 3D.

Alexia Cassar a ouvert son salon de tatouage en septembre dans le Val-d'Oise.
Alexia Cassar a ouvert son salon de tatouage en septembre dans le Val-d'Oise. © Radio France - Géraldine Houdayer

Pousser la porte du salon de tatouage d'Alexia Cassar, c'est commencer une nouvelle vie, pour les femmes victimes d'un cancer du sein qui ont dû subir une mastectomie. Depuis un an et demi, elle recrée les mamelons et les tétons des femmes, en tatouage 3D : "L'épreuve du miroir est très difficile pour ces femmes", explique Alexia, "Le sein est souvent considéré comme un détail à partir du moment où la patiente est guérie, sauf que non, tant que le sein n'est pas identifié comme faisant parti du corps la femme ne peut pas se reconnaître dans le miroir".

"Après un tatouage, les femmes ont une autre image et reprenne possession de ce sein. Certaines changent de look, retrouvent un compagnon ou du travail" - Alexia Cassar

En seulement trente à quarante minutes de travail, Alexia obtient un résultant bluffant. Avant elle, les médecins proposaient déjà un tatouage médical, mais avec des pigments et non de l'encre : "Les pigments sont semi-permanents, donc il faut refaire le tatouage tous les 2 ans maximum et finalement les femmes abandonnent. Là c'est permanent. En plus les chirurgiens n'ont pas vocation à être des artistes". Alexia Cassar, elle, a appris la technique aux Etats-Unis et utilise de nombreuses encres afin de s'adapter aux mieux à toutes les carnations.

Les seins d'une malade avant et après le tatouage - Aucun(e)
Les seins d'une malade avant et après le tatouage - Alexia Cassar

Biologiste de formation, ex chercheuse en oncologie, Alexia Cassar a rapidement obtenu le soutien du monde médical et celui du syndicat des artistes tatoueurs. Ce qu'elle aimerait désormais, c'est une formation à ce type de geste : "C'est une question de santé publique", dit-elle, "Parce qu'on tatoue des personnes fragiles et qu'il faut en tenir compte".

Et preuve de l'utilité du travail d'Alexia, depuis deux jours une mutuelle a accepté de prendre en charge partiellement le coût de ses tatouages en 3D.

Alexia Cassar parle de son activité de tatoueuse de tétons à Sophie Constanzer