Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences DOSSIER : Le plus de l'info de France Bleu Belfort Montbéliard

Octobre rose : le cancer du sein reste encore parfois tabou dans le nord Franche-Comté

dimanche 30 septembre 2018 à 18:53 Par Manon Klein, France Bleu Belfort-Montbéliard

La campagne de sensibilisation au cancer du sein "Octobre rose" a débuté dans le nord Franche-Comté. Une course a réuni des centaines de personnes ce dimanche 30 septembre 2019 sur la base de loisirs de Brognard. L'occasion de parler de cette maladie qui reste encore taboue pour certaines femmes.

La campagne de sensibilisation au dépistage du cancer du sein a débuté dans le nord Franche-Comté
La campagne de sensibilisation au dépistage du cancer du sein a débuté dans le nord Franche-Comté © Radio France - Manon Klein

Franche-Comté, France

Des centaines de participants vêtus de t-shirt blancs et roses se sont rassemblés ce dimanche 30 septembre 2018 sur la base de loisirs de Brognard. Ces personnes ont couru autour du plan d'eau pour sensibiliser au dépistage du cancer du sein. Un événement dans le cadre de la 25e édition de la campagne nationale "Octobre rose". Le cancer du sein est à la fois le cancer le plus répandu et le plus mortel pour les femmes.

"On est toutes concernées"

Même parmi les participantes à la course, le cancer du sein reste parfois tabou. "Je préfère ne pas savoir si je l'ai ou pas" confie même l'une d'entre elles. Cette femme n'est pas la seule à avoir redouter le résultat que pourrait donner un test. D'ailleurs le nombre de dépistages du cancer du sein est en baisse en France depuis plusieurs années. En 2017, le nombre de femmes qui a effectué le test est passé sous la barre des 50%.

On est toutes concernées. Dans la famille, ou dans notre entourage plus ou moins proche, on connaît toutes quelqu'un qui en souffre, ou qui en a souffert" - Nicole, participante à la course

De nombreuses participantes à la course reconnaissent que le cancer du sein les inquiète. Il faut dire que c'est le cancer le plus fréquent et le plus mortel chez les femmes. On dénombre chaque année 59 000 nouveaux cas en France.

Plusieurs centaines de participants étaient réunis à la base de loisir de Brognard - Radio France
Plusieurs centaines de participants étaient réunis à la base de loisir de Brognard © Radio France - Manon Klein

Un cancer particulièrement difficile à vivre sur le plan psychologique

Le cancer du sein est particulièrement difficile à vivre sur le plan psychologique. C'est le cas évidemment pour tous les cancers, mais sur le plan symbolique il peut être encore plus difficile à accepter, comme le détaille la psychologue Antonia Altmeyer, qui travaille dans le service oncologie à l’hôpital nord Franche-Comté : "c'est un cancer qui touche directement à la féminité, à la maternité aussi. Quand il y a ablation d'un sein, cela a des répercussions, notamment sur l'image que l'on peut avoir de son corps."

Dépister le plus tôt possible

L'objectif de la campagne "Octobre rose", c'est d'inciter les femmes à aller se faire dépister. Car plus le cancer du sein est détecté tôt, mieux il peut être soigné. Un cancer qui est détecté à un stade précoce peut être soigné dans 9 cas sur 10.  Si on attend, ce chiffre s'effondre, pour tomber à 26% de guérison pour un cancer à un stade avancé. Plusieurs stands d'information seront installés périodiquement dans le nord Franche-Comté pendant tout le mois d'octobre. Sur les marchés du Pays de Montbéliard par exemple (liste ci-dessous). A Belfort, une marche contre le cancer du sein sera organisée le 13 octobre.

-          Pont de Roide : vendredi 5 octobre après midi 

-          Montbéliard : mardi 9 octobre matin à la Petite Hollande

-          Voujeaucourt : vendredi 12 octobre matin devant l’ATAC 

-          Grand-Charmont : dimanche 14 octobre au marché couvert 

-          Valentigney : mardi 16 octobre matin sur le marché 

-          Seloncourt et de Bethoncourt : vendredi 19 octobre matin sur le marché 

-          Audincourt : samedi 20 matin sur le marché 

Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent et le plus mortel pour les femmes - Radio France
Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent et le plus mortel pour les femmes © Radio France - Manon Klein