Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Octobre Rose : le CHU d’Amiens propose des mammographies sans rendez-vous

-
Par , France Bleu Picardie

Deux journées de dépistage seront organisées les 4 et 28 octobre pour les femmes de 50 à 74 ans. Les équipes de l’hôpital proposeront des animations aux participantes, parallèlement à ces sessions.

Une partie de l'équipe du pôle imagerie de la femme du CHU d'Amiens
Une partie de l'équipe du pôle imagerie de la femme du CHU d'Amiens © Radio France - Claudia Calmel

Amiens, France

Depuis 25 ans, le premier jour du mois d'octobre donne le coup d'envoi d'Octobre rose en France : le mois dédié au dépistage et à la sensibilisation au cancer du sein. Il y aura des animations un peu partout en Picardie. Le CHU d'Amiens va notamment proposer des mammographies sans rendez-vous les vendredi 4 et lundi 28 octobre. 

« Il y a vraiment tout à y gagner »

Une opération destinée aux femmes de 50 à 74 ans qui n'ont jamais été touchées par la maladie et qui ont passé une mammographie il y a plus de deux ans. Ces jours-là, les participantes auront droit à une rose, à une collation, à une séance de réflexologie plantaire, à un atelier pour apprendre les bases de l’autopalpation. Mais elles auront surtout droit à une radio de dépistage. En France, seulement 51% des femmes participent au dépistage organisé du cancer du sein. Le Dr Mickaël Zitoun est radiologue au CHU d'Amiens spécialisé en imagerie de la femme : « Il peut y avoir une peur du diagnostic. C’est vrai qu’en passant un dépistage, un certain pourcentage de femmes va se retrouver dans la ‘case malade’ alors qu’elles se sentent toujours aussi bien qu’en arrivant. Cela peut être très difficile. Mais malgré cela, ça vaut le coup d’embêter et de mobiliser beaucoup de femmes, même si la plupart d’entre-elles n’auront rien : en détectant plus tôt des lésions pré-cancéreuses ou des cancers du sein avant qu’ils soient palpables ou qu’ils génèrent des symptômes cliniques, on peut proposer _une meilleure prise en charge. Soit en administrant moins de traitement, soit en améliorant la survie à long terme_. Il y a vraiment tout à y gagner : c’est un examen qui est très court et qui évite des traitements beaucoup plus lourds. »

Le Dr Mickaël Zitoun est radiologue au CHU d'Amiens - Radio France
Le Dr Mickaël Zitoun est radiologue au CHU d'Amiens © Radio France - Claudia Calmel

« Oui, les mammographies peuvent sauver des vies » 

57.000 femmes sont diagnostiquées d’un cancer du sein chaque année. Ce chiffre pourrait être plus important si davantage de patientes participaient au dépistage organisé. Mais il y a parfois des craintes liées à la peur de la douleur. e Dr Floriane L'Hostis se veut rassurante, elle est radiologue au CHU d'Amiens, spécialisée dans l'imagerie de la femme : «Les nouveaux appareils sont faits pour diminuer les sensations liées à la compression. Il faut que les femmes comprennent que le cancer du sein est une maladie extrêmement fréquente : une femme sur 8 aura sera touchée dans sa vie. Mais il faut aussi savoir que c’est une maladie qui guérit chez 9 femmes sur 10. Oui, les mammographies peuvent sauver des vies ! Je me souviens notamment d’une patiente qui m’a beaucoup marquée : je lui ai annoncé qu’elle avait un cancer du sein. Et elle m’a juste regardée et m’a dit « merci ». Je ne m’attendais pas du tout à cette réaction. Mais cette dame m’a répondu qu’elle venait pour se faire dépister et que maintenant, elle allait pouvoir être guérie. »

Le Dr Floriane L'Hostis est radiologue au CHU d'Amiens - Radio France
Le Dr Floriane L'Hostis est radiologue au CHU d'Amiens © Radio France - Claudia Calmel

Ces mammographies sans rendez-vous auront lieu les vendredi 4 et lundi 28 octobre 2019 au CHU d'Amiens. Si vous souhaitez y participer et que vous avez déjà effectué des mammographies par le passé, il faudra emmener vos radios.  Les équipes du CHU recommandent aussi aux femmes qui ont reçu une invitation au dépistage de s'en munir, si possible.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu