Santé – Sciences

Octobre rose : le témoignage d’une Belfortaine atteinte d’un cancer du sein, son combat, ses doutes et ses espoirs

Par Thierry Campredon, France Bleu Belfort-Montbéliard lundi 3 octobre 2016 à 8:57

Octobre Rose débute à Belfort
Octobre Rose débute à Belfort © Maxppp - maxppp

"Octobre rose" c'est le nom de la campagne qui est officiellement lancée ce lundi à Belfort. Au programme : des animations, des rencontres autour du cancer du sein, et des témoignages comme celui de Chantal Drode, elle a 60 ans, et son cancer a été détecté en mars dernier

"Un tsunami, une catastrophe". A l’annonce de sa maladie en mars dernier, Chantal Drode prend conscience de la gravité de son mal "on prend conscience de la mort, on pense à des choses tristes, et aux épreuves difficiles qui nous attendent". Un parcours que cette femme de 60 ans, éducatrice spécialisée, connaît pour l’avoir vécu avec sa fille qui a lutté contre une leucémie il y a quatre ans.

Le moral est très important"

Pour Chantal Drode, ce sont les quinze premiers jours qui ont été les plus durs, les rendez-vous médicaux à l’hôpital, l’annonce de la maladie à son mari et à ses filles, l’inquiétude dans leurs yeux. "Ce cancer a remis des choses quotidiennes à leur place, il a mis les choses vitales à une autre place aussi, il a montré qu’on avait besoin des autres, de ses proches, de ses amis, de la famille, que la vie a une certaine importance et surtout que le moral est primordial".

Dépister tôt pour guérir vite

En arrêt maladie depuis avril, Chantal Drode s’est fait enlever un morceau de sein lors d'une opération le sept septembre dernier, et elle saura dans quelques semaines si elle est en rémission, mais en attendant, elle insiste sur l’importance du dépistage : "pas mal de femmes de mon âge sont sensibilisées, mais les plus jeunes se sentent très loin de cette maladie, et j’aimerais que les femmes se rendent compte que c’est important de faire attention et de consulter son généraliste au moindre doute, car il faut le dire et le répéter, on guérit très bien du cancer du sein, j’en suis la preuve vivante".

Octobre rose : Chantal Drode témoigne sur sa maladie

L’importance du dépistage selon le Docteur Arlette Le Mouel, radiologue et présidente de l'ADECA en Franche-Comté, une association qui milite pour le dépistage des cancers.

Docteur Le Mouel, radiologue et présidente de l'Adeca

Partager sur :