Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Octobre Rose à Nancy : un atelier d’autopalpation des seins à la polyclinique de Gentilly

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Dans le cadre du mois Octobre Rose, la polyclinique de Gentilly à Nancy a organisé une journée autour du cancer du sein. Parmi les 18 stands qui présentaient des bonnets, crèmes ou proposaient des randonnées pour les femmes atteintes de cancer, un atelier pour apprendre à s'autopalper les seins.

Un atelier d'autopalpation pour apprendre à dépister soi-même un cancer.
Un atelier d'autopalpation pour apprendre à dépister soi-même un cancer. © Radio France - Guillemette Franquet

Nancy, France

Pendant le mois d'octobre, la campagne Octobre Rose sensibilise autour du cancer du sein. Dès 25 ans, il est recommandé de faire un examen des seins chez son gynécologue tous les ans. Mais aussi de surveiller soi-même sa poitrine.  

A la polyclinique de Gentilly à Nancy, des stands étaient installés ce mercredi 23 octobre pour informer les femmes autour de cette maladie. Parmi eux, un atelier initiait à l'autopalpation des seins pour dépister les cancers, au moyen d'un buste en plastique. 

Le buste en silicone pour apprendre à repérer les anomalies. - Radio France
Le buste en silicone pour apprendre à repérer les anomalies. © Radio France - Guillemette Franquet

Que faire pour dépister tôt un cancer du sein ?

L'autopalpation se pratique une semaine après les règles, idéalement tous les mois. Il faut palper avec l'index, le majeur et l'annulaire collés sa poitrine du mamelon jusqu'à l'aisselle et le haut du buste, avec de mouvements circulaires.

Les anomalies peuvent être des boules à l'intérieur (les tumeurs), une peau d'orange ou encore un téton rétracté. Pratiquer régulièrement l'autopalpation permet de connaître son corps et donc mieux repérer les changements

Pour compléter l'autopalpation, une mammographie est impérative tous les deux ans à partir de 50 ans. La mammographie bisannuelle est 100% prise en charge par l'assurance maladie.    

Des stands d'associations comme les Petits Bonnets de l'Espoir pour couvrir la tête des femmes atteintes d'un cancer. - Radio France
Des stands d'associations comme les Petits Bonnets de l'Espoir pour couvrir la tête des femmes atteintes d'un cancer. © Radio France - Guillemette Franquet
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu