Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Octobre Rose : un mois pour sensibiliser sur le cancer du sein en Indre-et-Loire

-
Par , France Bleu Touraine

Un mois pour lutter et sensibiliser contre le cancer du sein chez les femmes. C'est l'objectif d'Octobre Rose qui commence ce mardi, pour la quinzième année. Le centre de coordination Centre-Val-de-Loire va mener des actions de sensibilisation pour encourager les femmes à aller faire des dépistages.

Octobre rose à Mont de Marsan.
Octobre rose à Mont de Marsan. © Radio France - Nathalie Benoy.

Indre-et-Loire, France

Chaque année, 59.000 femmes sont atteintes d'un cancer du sein. Une maladie qui se soigne bien si elle est détectée rapidement. Alors le centre de coordination Centre-Val-de-Loire participe à l'opération Octobre Rose. Grâce à différents événements, le centre veut encourager les femmes à aller chez un radiologue pour faire un dépistage. La consultation est entièrement remboursée par la Sécurité sociale.

Un dépistage tous les deux ans

Le centre de coordination Centre-Val-de-Loire invite par courrier toutes les femmes entre 50 et 74 ans à venir effectuer un dépistage du cancer du sein tous les deux ans. Ça fonctionne bien en Indre-et-Loire. 62,4 % des femmes participent au dépistage, contre seulement une femme sur deux au niveau national. Le centre envoie dans le courrier une liste de radiologues agréés. Une fois le rendez-vous pris, le praticien réalise une mammographie et une palpation des seins. L'objectif est de repérer, par exemple, une boule dans la poitrine ou sous les aisselles. S'il n'y a rien, une autre radiologue va lire la radio pour une double sécurité du dépistage. 

Un pour cent des mammographie révèle un cancer en Indre-et-Loire

S'il y a un doute, le médecin peut faire d'autres examens comme une nouvelle radio ou une échographie. Si un cancer est détecté, le médecin va alors orienter la patiente vers un accompagnement spécialisé. En Indre et Loire l'an passé un pour cent des dépistages a révélé un cancer sein. Plus un cancer est détecté tôt plus les chances de s'en sortir sont grandes. D'après l'institut national du cancer, 99 femmes sur 100 sont en vie cinq ans après un dépistage précoce contre seulement 26 quand le dépistage est plus tardif.

Les rendez-vous d'Octobre Rose

  • Les jeudis 3, 10 et 17 octobre, stand d'information toute la journée à l'hôpital Bretonneau.
  • Le mardi 15 octobre, stand d'information toute la journée à l'hôpital Trousseau.
  • Les samedis 5 et 13 octobre, le matin, marche rose à Fondette puis Saint-Avertin
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu