Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Olonzac cherche un médecin de toute urgence

jeudi 6 décembre 2018 à 4:04 Par Sébastien Garnier et Stefane Pocher, France Bleu Hérault

La commune d’Olonzac, dans l’ouest de l’Hérault n'arrive pas à trouver un généraliste qui souhaiterait s’installer. La commune de 1800 habitants en compte deux, mais l’un part à la retraite dans les prochains mois. Un collectif s'est constitué.

Un patient tend sa carte vitale à son médecin (photo d'illustration)
Un patient tend sa carte vitale à son médecin (photo d'illustration) © Maxppp -

Béziers, France

Olonzac petite commune de 1.800 habitants, située  à 20 kilomètres de Narbonne et 40 kilomètres de Béziers, cherche un médecin généraliste de toute urgence. Malgré la proximité de la méditerranée, aucun professionnel de santé ne souhaite s’y installer. Une Maison de santé a pourtant été construite en 2010. Un investissement de  800.000 euros financée par la communauté de Communes. À sa création, il y avait trois médecins (en plus des infirmières, un kiné et une dentiste). Il n’en reste que deux. Mais l’un deux part à la retraite dans les prochains mois.  

Des patients orphelins 

Dans cette commune de  1800 habitants, la population commence à s’inquiéter. Guislaine va se retrouver sans  médecin  à la fin de l’année. Après elle ne sait pas comment elle va faire après.  Pépieux, village voisin dans l’Aude n’est pourtant pas bien loin, 4 kilométres, mais le généraliste a déjà sa clientèle.  La crainte est aussi de voir mourir le village. Le maire recherche pourtant un remplaçant depuis 4  ans. Mais en vain.  "Nous ne sommes pas à la pampa"  s'énerve Jean-Jacques Thévenet, le maire  d’Olonzac qui  se demande s'il ne serait pas envisageable d'imposer aux jeunes médecins d'aller travailler quelques années en milieu rural. Il n’exclut pas si besoin d’embaucher un professionnel  de santé. Comme à Capestang. Mais ce sera en dernier recours.  

Demain on va me demander de gérer la gendarmerie 

Le maire d'Olonzac, Jean-Jacques Thévenet, embauchera un médecin s'il n'a pas le choix

Dans l’ouest de Hérault il manquerait au moins 6 à 7 médecins. 70 % des généralistes ont plus de  50 ans  et le manque de médecin sera bien plus important dans  10 à 15 ans, dans les zones les plus reculées. 

Des patients vont se retrouver sans médecin référent, Stéphane Pocher