Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Opération "octobre rose" pour sensibiliser les femmes sur l'importance d'un dépistage régulier du cancer du sein

vendredi 5 octobre 2018 à 6:22 Par Jean-Michel Le Ray, France Bleu Vaucluse

Matinée de sensibilisation notamment dans le hall du Pôle Santé de Carpentras avec la Ligue contre le cancer et l’Association pour le Dépistage des Cancers en Vaucluse

 Avec 360.000 nouveaux cas diagnostiqués et 92.000 décès chaque année en Europe, le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez la femme
Avec 360.000 nouveaux cas diagnostiqués et 92.000 décès chaque année en Europe, le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez la femme © Maxppp - Maxppp

Carpentras, France

Chaque année, 59.000 nouveaux cas de cancer du sein sont détectés en France. Moins d'une Française sur deux (46%) se rend chez son gynécologue au moins une fois par an, révèle un sondage* de l'institut Odoxa pour Adréa Mutuelle publié ce lundi, jour du lancement de la campagne Octobre. Cependant, les Françaises réalisent un frottis plus fréquemment que conseillé et 77% des 50 ans et plus font une mammographie au moins tous les deux ans, comme cela leur est recommandé. 

Plus globalement, les Français connaissent encore mal les cancers féminins, d'après cette étude. En effet, si 91% des Français citent en premier le cancer du sein, seuls 50% citent le deuxième cancer qui touche la femme, celui de l'utérus ou de l'endomètre. Par ailleurs, les idées reçues sur le cancer en général ont la vie dure. Près d'un Français sur deux pense que le cancer du sein ne touche que les femmes et un Français sur quatre affirme que guérir définitivement d'un cancer n'est pas possible.  

Aujourd’hui, une femme sur huit sera confrontée à la maladie, en l'état actuelle trois cancers du sein sur quatre sont guéris.

Des femmes venues témoigner dans le hall du Pôle Santé de Carpentras