Santé – Sciences

Opération sous hypnose : une première en Touraine

Par Théo Maneval, France Bleu Touraine mardi 14 avril 2015 à 7:00

Hypnose  anesthésie enfant
Hypnose anesthésie enfant © AP-HP

Au CHU Bretonneau à Tours, des médecins ont, pour la première fois, réalisé une opération de chirurgie cervicale sur une patiente hypnotisée. Elle s'est fait enlever une tumeur au cou sans anesthésie générale, avec une anesthésie locale mais beaucoup plus faible qu'en temps normal. La patiente se porte bien et les médecins sont conquis.

Le CHU Bretonneau , à Tours, utilise déjà l'hypnose depuis plus de trois ans en neuro-chirurgie, mais le 31 mars dernier c'était une première : une patiente s'est fait enlever une tumeur près de la thyroïde sans anesthésie générale, sous hypnose .

Une opération filmée par les équipes du CHU :

Les chirurgiens y voient plusieurs avantages

Comme le patient reste conscient, on peut le faire réagir et notamment parler. Cela aide à être sûr que l'on n'endommage pas un nerf avec le scalpel par exemple.Le patient est aussi plus calme , presque comme s'il était sous anesthésie générale. Les gestes du chirurgien sont donc plus précis.  

"On passe très près des nerfs des cordes vocales.  Pendant toute l'opération on peut faire parler la patiente, et s'assurer que ce nerf fonctionne bien"

Hypnose ENRO

Le principe a aussi de quoi séduire les patients :

"Ils ne voient pas passer le temps " , explique le chirurgien Sylvain Morinière. Les patients sont "ailleurs " et supportent mieux les longues minutes passées allongé sur la table d'opération.La récupération est aussi plus rapide : pas de produits anesthésiants, donc pas de sensation de lourdeur ou de nausées au réveil. La jeune femme opérée à Tours elle est rentrée chez elle dans la journée.  

Grâce à quelles techniques ? L'hypnose, comment ça marche ? Explications avec le docteur Eric Fournier, hypno-thérapeute et anesthésiste au CHU Bretonneau. C'est lui qui a officié pendant l'opération.

"Quand on fixe un point, la vision se brouille, les yeux commencent à piquer..."

Hypnose SON

Mais l'hypnose, ce n'est pas possible avec tout les patients . On n'est pas passif comme sous anesthésie lorsque l'on est hypnotisé, on participe à l'opération. Il faut y mettre du sien , suivre les indications de l'hypnothérapeute. Cela ne peut donc pas fonctionner avec une personne "qui ne veut pas en entendre parler ", explique le Dr. Fournier.