Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ouistreham : pour éviter la fermeture, un cabinet de radiologie mis en vente à 1 euro

Ouistreham, France

Compte tenu de son âge, les banques ne veulent plus faire de crédit au radiologue de Ouistreham pour renouveler son matériel. Il met en vente à 1 euro symbolique son cabinet en espérant trouver un repreneur. La fermeture serait dommageable pour les habitants de la commune et les six salariés.

L'affiche placardée sur le centre de radiologie de Ouistreham
L'affiche placardée sur le centre de radiologie de Ouistreham © Radio France - Mahauld Becker-Granier

Si vous avez un euro en poche, vous pouvez racheter le cabinet de radiologie à Ouistreham. Son propriétaire, le radiologue Jean-Pierre Guilpin, a 71 ans. Il a officiellement pris sa retraite il y a six ans mais continue d'exercer. Sauf que, compte tenu de son âge, les banques ne veulent plus lui faire de crédit pour renouveler son matériel.

Près de 70 patients par jour

A l'entrée du centre, une pancarte "SOS recherche radiologue"'. Il n'y a qu'un cabinet de radiologie à Ouistreham, commune de près de 10.000 habitants. La fermeture du centre obligerait donc les 70 patients quotidiens à se réorienter vers d'autres centres, à Hérouville-Saint-Clair ou à Caen. Gérard, un patient, reconnait que les 14 kilomètres qui les séparent de Caen pourraient être bien compliqués à parcourir pour de nombreux patients, les plus âgés notamment.

Pour Céline Sarrazin, manipulatrice depuis quinze ans au cabinet, fermer ce service de proximité serait aussi une mauvaise nouvelle. Les patients ont leurs habitudes dans ce cabinet. Et surtout, où qu'ils aillent dans les environs, les délais d'obtention de rendez-vous seraient allongés, dans la mesure où l'intégralité de la patientèle de Ouistreham devrait frapper à la porte d'autres cabinets.

Reportage au cabinet de radiologie

Six salariés en danger

Les salariés se trouvent eux aussi embarrassés par la situation. Si aucun repreneur ne se manifeste d'ici août 2017, date de la fermeture prévue, les six salariés (deux manipulatrices et quatre secrétaires) seraient licenciés pour motif économique. Certains d'entre eux travaillent dans ce centre depuis quinze ans et pourraient, du jour au lendemain, se retrouver sans emploi.

Ils ne peuvent pas reprendre le cabinet eux-mêmes, la présence d'un médecin radiologue est obligatoire dans ce type de centre. Selon les salariés, ce serait l'absence de certains types de machine (IRM, scanner) qui rendraient moins attractif le lieu pour de jeunes médecins. Pourtant "on a la mer" précise l'une des salariés.

Céline Sarrazin est manipulatrice au cabinet. Pour elles, ce sont les patients qui sont les premiers touchés par cette potentielle fermeture

Les six salariés tentent par tous les moyens de trouver un repreneur. Un groupe Facebook qui rassemble déjà plus de cent personnes a été créé. Bientôt une annonce Le Bon Coin sera postée. Une lettre devrait également être écrite à l'ordre des médecins.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess