Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Palmarès des hôpitaux et des cliniques : Toulouse et Bordeaux en tête

-
Par , France Bleu

Le Point sort son palmarès des hôpitaux et cliniques en France. L'hebdomadaire a mis au banc d'essai 1 400 établissements de santé en passant en revue 70 spécialités. Il s’intéresse aussi cette année aux services du samu.

Les hôpitaux publics de Toulouse et Bordeaux arrivent en tête du palmarès
Les hôpitaux publics de Toulouse et Bordeaux arrivent en tête du palmarès © AFP - MARTIN BUREAU / AFP

Les CHU de Toulouse (1er) et Bordeaux (2ème) arrivent en tête de la nouvelle édition du palmarès des 50 meilleurs hôpitaux publics étudiés pour la qualité de leurs spécialités médicales ou chirurgicales, publiée ce jeudi dans Le Point

Suivent le CHU de Lille (3e), les hôpitaux universitaires de Strasbourg (4e), l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris (5e, en hausse), le CHU de Nantes (6e, en hausse), le CHU de Montpellier (7e, en hausse), le CHU de Grenoble (8e, en baisse), le CHU de Rennes (9e, en hausse) et celui de Nancy (10e, passé derrière Rennes).

70 spécialités passées au crible 

Pour figurer au classement final de ce palmarès indépendant, un établissement doit fournir un service médical et chirurgical complet. Parmi les nouveautés cette année, un classement des 64 maternités publiques dominé par celle du CHU hôpital Jeanne-de-Flandre à Lille. 

L'hebdomadaire décline également toute une série de classements particuliers de prise en charge (infarctus du myocarde, AVC, pédiatrie, dépression, schizophrénie, cataracte, etc). Il détaille en ligne le classement des hôpitaux et cliniques pour une quarantaine de spécialités.

Une étude inquiétante sur le Samu 

Le Point publie également un classement exclusif des Samu en France. Quatre mois après le scandale de l'affaire Naomi et la mort de cette jeune femme dont l'appel n'a pas été pris au sérieux par le Samu de Strasbourg, les chiffres sont édifiants. En 2016, 4,6 millions d'appels téléphoniques de patients n'ont pas été pris en charge par les centres d'appels du Samu soit un appel sur sept. 

La devise du Samu "Chaque appel compte, chaque seconde compte", n'est donc pas totalement mise en œuvre partout. Normalement 99 % des appels doivent être pris en charge. Seulement 20 Samu sur 100 y parviennent. 

Un pourcentage qui chute nettement si l'on prend en compte les réponses dans la minute, comme ça doit être le cas. Seuls deux centres d'appels y parviennent : Orléans et Verdun. Dans le bas du classement, on trouve Perpignan, Paris et Pointe-à-Pitre qui ferme la marche. Dans la capitale, un appel sur deux seulement aboutit à une discussion avec un opérateur.