Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Paracétamol : une consultation publique pour alerter sur les risques de surdosage du médicament

samedi 25 août 2018 à 17:03 Par Géraldine Houdayer, France Bleu

L'agence nationale de sécurité du médicament lance une consultation publique sur les risques de surdosage du médicament. Très consommé en France, le paracétamol, mal utilisé, peut entraîner des dommages graves sur le foie. Lancée le 20 août, la consultation vise à choisir des messages de prévention.

Le paracétamol est l'antalgique le plus consommé en France.
Le paracétamol est l'antalgique le plus consommé en France. © Maxppp - Jean Francois Frey

C'est un médicament utilisé pour soigner de nombreux maux, du simple mal de tête à la rage de dents en passant par les courbatures ou la forte fièvre. C'est même le premier antalgique consommé en France. Mais la dangerosité du paracétamol, s'il est mal utilisé ou consommé en trop grande quantité, est largement sous-estimée. 

C'est pourquoi l'Agence nationale de sécurité du médicament a lancé, le 20 août, une grande consultation publique, afin de l'aider à choisir les messages de prévention qui figureront sur les boîtes de paracétamol. Cette consultation va durer jusqu'au 30 septembre. 

La consommation de paracétamol a augmenté de 53% en 10 ans

La consommation du paracétamol, vendu sans ordonnance, a augmenté de 53% en 10 ans, selon l'ANSM. Près de 200 médicaments contenant la substance, seule ou associée à d’autres molécules, sont actuellement disponibles avec ou sans prescription médicale.

Des risques d'atteinte grave du foie 

L’Agence du médicament souhaite "sensibiliser les patients et les professionnels de santé sur les risques hépatiques liés au mésusage de ce médicament". 

"Le paracétamol est un médicament sûr et efficace dans les conditions normales d’utilisation", rappelle l'ANSM. Mais "en cas de mésusage, notamment par surdosage en associant plusieurs produits contenant du paracétamol et/ou par non-respect de leur posologie, le paracétamol peut entraîner des lésions graves du foie dans certains cas irréversibles". L'agence précise que la mauvaise utilisation du paracétamol est la première cause de greffe hépatique d’origine médicamenteuse en France. 

La surconsommation peut provoquer une destruction fulgurante du foie" - Jacques Darley,  médecin généraliste

"La surconsommation peut provoquer une destruction fulgurante du foie", explique Jacques Darley,  médecin généraliste à Saint-Appolinaire, en Côte-d'or, à France Bleu Bourgogne.

  - Visactu
© Visactu -