Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Paris : des festivaliers de Lollapalooza ont-ils été intoxiqués par de l'eau non potable ?

jeudi 26 juillet 2018 à 17:30 Par Sylvie Charbonnier, France Bleu Paris et France Bleu

Quelques jours après le festival Lollapalooza, sur l'hippodrome de Longchamp, à Paris, plusieurs festivaliers se plaignent d'intoxication alimentaire. Ils incriminent l'eau des robinets mis à leur disposition. L'organisateur Live Nation, conteste via son service de communication la Mission.

le festival Lollapalooza à Paris
le festival Lollapalooza à Paris © Maxppp - Olivier Corsan

Paris, France

Les messages se succèdent sur les réseaux sociaux : " Est-ce que quelqu'un d'autre est tombé malade, après Lollapalooza Paris? " et tous d'incriminer l'eau, mise à disposition, le week-end dernier à l'hippodrome de Longchamp, pour le festival Lollapalooza. D'après Mickael, l'un des festivaliers malades, " le premier jour, on voyait, sur certains robinets, des panneaux précisant que l'eau était impropre à la consommation. Le lendemain, les panneaux avaient été retirés mais c'étaient toujours les mêmes robinets".

Pour lui, comme pour les autres, pas de doute, c'est l'eau du site de Longchamp, utilisée pour l'arrosage, qui est la cause de leurs symptômes " fièvre, vomissements, nausées... pas sympa! " 

Les organisateurs contestent la version des internautes

Si nous n'avons pas pu joindre directement l'organisateur du festival, Live Nation France, son service de communication, la Mission, a tenu à réagir, précisant que " les conditions de sécurité et d'hygiène d'un événement de l'ampleur de Lollapalooza sont strictement encadrées et contrôlées", précisant que "deux zones d'eau potable sur le festival, ont été identifiées, traitées et certifiées comme telles", soient 116 robinets, au total et que les autres points d'eau étaient signalés comme impropres à la consommation.

Toujours d'après le service de communication la Mission, "après enquête auprès de l'ensemble des prestataires et intervenants, la piste de l'intoxication à l'eau sur nos zones d'eau potable est définitivement écartée".