Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Pas de fromage au lait cru dans les cantines maternelles de Haute-Savoie : c'est une demande du préfet

mercredi 10 avril 2019 à 19:09 - Mis à jour le jeudi 11 avril 2019 à 14:57 Par Nelly Assénat, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu

Les maires de Haute-Savoie viennent de recevoir une lettre du préfet recommandant de ne pas proposer de lait cru dans les cantines des crèches et des maternelles. Une mesure de précaution qui fait suite à plusieurs cas de contamination, notamment à la bactérie E.Coli l'hiver dernier.

Le lait cru est décommandé pour les tout-petits
Le lait cru est décommandé pour les tout-petits © Maxppp -

Haute-Savoie, France

En Haute-Savoie, les pouvoirs publics remettent le couvert pour rappeler que les enfants de moins de cinq ans ne devraient pas consommer des fromages au lait cru.

Le préfet de Haute-Savoie à envoyer la semaine dernière une lettre  aux maires du département. Il leur est recommandé de ne pas servir de fromage au lait cru comme le reblochon, l'abondance ou encore le chevrotin par exemple dans les cantines des crèches et des maternelles. 

Cette mesure de précaution fait suite à plusieurs cas de contamination d'enfants de moins de cinq ans en 2018 qui avaient consommé des reblochons contaminés par des bactéries (salmonelles ou E-Coli). La consigne de sécurité a parfois du mal à passer au pays du reblochon.

"A force de prendre des mesures comme ça, on va aseptiser encore plus notre monde" — Sébastien Maure, maire de La Roche-sur-Foron

Le maire de La Roche-sur-Foron, Sébastien Maure, a reçu la lettre comme tous ses collègues. Il est surpris : "On est dans un pays où le fromage est une culture, on a une économie locale qui tourne autour de la fabrication du fromage (...) Je pense qu'à force de prendre des mesures comme ça, on va aseptiser encore plus notre monde".

Pour autant, le maire de La Roche-Sur-Foron, s'est exécuté et a transmis la recommandation à son prestataire Leztroy qui fournit les cantines de crèches et de maternelles du secteur.

Chez Leztroy, certains ne comprennent pas. Marion Mollard, diététicienne, peine à comprendre. "On travaille avec des producteurs qui font du fromage au lait cru, on ne sert que ça dans tous nos restaurants scolaires depuis dix ans. Ça nous attriste énormément de se dire qu'on va partir sur des petits fromages en coque rouge". 

Des mesures de précaution à connaître

Rappelons les mesures de précaution face aux inquiétudes de contamination à une bactérie par un fromage au lait cru :

  • L'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) recommande de ne pas donner "de lait cru et les fromages au lait cru" aux jeunes enfants avant cinq ans. Après cet âge, le système immunitaire de l'enfant arrive à maturité : il peut alors consommer du fromage au lait cru (20 à 50 grammes par jour selon les fromages). 
  • Pour les tout-petits ou les personnes fragiles comme les femmes enceintes, sachez que d'éventuelles bactéries disparaissent après une cuisson prolongée à 70 degrés. Il suffit donc de bien faire cuire son fromage.