Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : pas de saturation dans les hôpitaux parisiens selon Martin Hirsch

-
Par , France Bleu Paris

L'Ile de France est désormais la première région la plus touchée par l'épidémie de coronavirus, avec plus de 5.000 cas. Même si le chiffre va encore augmenter dans les prochains jours, les hôpitaux parisiens sont prêts à traiter tous les patients assure le directeur de l'APHP.

.
. © Maxppp - Luc Nobout

Notre région, désormais la plus impactée en nombre de personnes contaminée, compte personnes malades atteinte par le virus du Covid 19.

Même si l’ARS (Agence régionale de Santé) d'IDF prévoit une saturation des hôpitaux début avril, le directeur général le l’Assistance publique des Hôpitaux de Paris se veut rassurant. Interrogé dimanche soir sur TF1, Martin Hirsch affirme que les hôpitaux parisiens ne sont "pas à encore saturés", même si le nombre de patients ainsi que le nombre de cas graves augmentent dans les 35 hôpitaux franciliens franciliens rattachés à l’APHP.

8.000 patients contaminés sont actuellement traités par l’APHP

5.000 patients sont suivis quotidiennement à leur domicile, grâce à l’application Covidom), 3.000 autres, gravement atteints, sont hospitalisé, dont 700 en réanimation : cela représente une centaine de plus que la veille.

Nous essayons d'être plus rapide que le virus

Il reste de la place pour les nouveaux patients : 1.200 lits sont encore disponibles et ce nombre devrait encore augmenter dans les prochains jours :  « nous faisons en sorte d'être plus rapide pour ouvrir des places que le virus, qui pourtant est redoutablement rapide» explique Martin Hirsch.

« Nous avons encore besoin de renforts »

En revanche, le problème vient du manque de personnel soignant. « Il faut qu’il tienne sur la durée » souligne le directeur des hôpitaux publics parisiens. Pour cela, il faut avoir la possibilité de remplacer ceux qui sont fatigués et leur permettre de se reposer, de remplacer également ceux qui sont contaminés : ils sont 500 à l’APHP dont trois dans un état grave, en réanimation. 

L'appel de l'APHP et de l'ARS d'Ile de France concerne tous ceux qui ont un diplôme de soignants, "tous ceux qui ne se sentent pas mobilisés doivent savoir qu'on a besoin d'eux".
 

L'AP-HP a ouvert un numéro vert  : 0 805 280 270 et l'Agence Régionale de Santé d'Ile-de-France, a lancé le site internet : renforts-covid.fr pour permettre à "toute personne travaillant ou ayant travaillé dans le domaine de la santé" de se porter volontaire.

L'APHP fait appel à tous les personnels soignants pour lui venir en aide
L'APHP fait appel à tous les personnels soignants pour lui venir en aide © Radio France - aphp
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu