Santé – Sciences

Pas de tests sur les animaux chez Pier Augé à Châteauroux

Par Marie-Audrey Lavaud, France Bleu Berry dimanche 2 octobre 2016 à 17:30

Des produits de beauté Pier Augé
Des produits de beauté Pier Augé - Pier Augé

Alors que l'Union Européenne s'apprête à interdire les tests cosmétiques sur les animaux, à Châteauroux Pier Augé assure que ça fait bien longtemps que l'entreprise n'y a plus recours.

Les tests cosmétiques sur les animaux pourraient bientôt être interdits ! La Cour de Justice de l'Union européenne vient d'annoncer dans un communiqué son intention de l'interdire sur les marchés de l'UE et ainsi de promouvoir les alternatives possibles pour garantir la sécurité des cosmétiques . Ce serait une belle victoire pour les défenseurs de la cause animale.

D'après l'association PETA , 27 000 petites bêtes, surtout des lapins et des souris, sont utilisées pour ces tests chaque année. Ces expériences sont parfois très douloureuses. Il arrive par exemple que des produits chimiques soient versés dans les yeux des lapins ou appliqués sur leur peau rasée. Il y aurait encore 250 marques de cosmétiques dans le monde qui ont recours à ces pratiques : Avon, Neutrogena, Guerlain, ou encore MAC Cosmetics. Parallèlement, l'ONG Peta recense près de 1 900 marques ayant banni les tests sur animaux pour leurs produits comme Pier Augé à Châteauroux .

"Chez Pier Augé les cobayes, ce sont les salariés et la PDG"

Sa PDG, Christine Vallin explique que dans son entreprise ce sont les salariés et elle même qui jouent les cobayes. Deux fois par semaine, il y a des ateliers de tests de produits. Une fois ces tests réalisés, l'entreprise de cosmétiques dispose d'un panel de testeurs venant le plus souvent de Châteauroux. Christine Vallin estime que ces tests sur les animaux sont aujourd'hui inutiles avec les progrès de la recherche. Tout peut se faire in vitro dans des éprouvettes avec des formules mathématiques. Elle n'a jamais eu de mauvaises surprises lors des tests.

Pier Augé très présent sur le marché oriental n'aurait de toute façon pas pu proposer à ces pays des produits testés sur les animaux . Le marché britannique est aussi très sensible à ce sujet, il a été précurseur en la matière.