Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé - Sciences

"Pas là pour fermer des services à l'hôpital d'Auxerre" - Pierre Pribile, directeur de l'ARS Bourgogne

-
Par , , France Bleu Auxerre

Le directeur de l'Agence Régionale de Santé en Bourgogne, Pierre Pribile, a assuré qu'il n'était pas question de fermer des services à l'hôpital d'Auxerre, endetté. Il s'est aussi engagé à aider financièrement l'hôpital, mais sans préciser le montant de cette aide.

Pierre Pribille, directeur de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté
Pierre Pribille, directeur de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté © Radio France - Isabelle Rose

Pas question de fermer des services à l'hôpital d'Auxerre. Le directeur de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté, Pierre Pribile, s'est voulu catégorique, lundi, lors d'une visite au sein de l'établissement hospitalier auxerrois. Il a assuré qu'une aide financière serait versée d'ici la fin de l'année à l'hôpital d'Auxerre, endetté à hauteur de 26 millions d'euros, mais en refusant de donner des précisions sur le montant de cette somme. 

"Redonner de l'élan à l'hôpital" - Pierre Pribile, le directeur de l'ARS en Bourgogne-Franche-Comté

"On n'est pas dans un scénario d'effeuillage de l'hôpital, a assuré Pierre Pribile. Sans ambiguïté, on a besoin d'un hôpital à Auxerre avec toute la palette de services qu'il offre aujourd'hui.  J'ai vu ici une communauté hospitalière qui n'est pas en train de baisser les bras, et qui veut apporter des solutions concrètes. Je le répète, on n'est pas là pour faire disparaître l'hôpital, mais au contraire lui redonner de l'élan".

Flou artistique

Dans un communiqué diffusé mardi, l'intersyndicale de l'hôpital a fait part de sa déception et regretté le "flou artistique" sur l'aide promise.  Un nouveau courrier a été envoyé au Premier ministre et au ministre de la santé. Une nouvelle action est prévue vendredi, lors de la séance plénière publique du Conseil départemental.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu