Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Pau : Charlaine recherche toujours des fonds pour se payer une prothèse de la mâchoire à 10.000 euros

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Béarn, France Bleu

Une Paloise s'est lancé depuis un mois un défi de taille pour soulager son quotidien : récolter plus de 10 000 euros. Le prix d'une prothèse sur-mesure pour sa mâchoire, après un accident survenu en mai 2007, lors d'une soirée à Mauléon.

10.000 euros pour sa mâchoire, une somme que Charlaine Richard ne peut pas se payer toute seule.
10.000 euros pour sa mâchoire, une somme que Charlaine Richard ne peut pas se payer toute seule. © Radio France - Mathias Kern

Pau, France

Après une quinzaine d'opérations, prises en charge par le Sécurité sociale, Charlaine Richard se retrouve dans une impasse. Elle ne peut pas financer toute seule une prothèse sur-mesure produite aux Etats-Unis. Même si la cagnotte sur internet a déjà rapporté : 2 720 €, c'est insuffisant, car elle coûte plus de 10.000 euros. Et la sécurité sociale ne prend qu'en charge les prothèses homologuées, qui ne conviennent pas pour la pathologie de cette Paloise.

TÉMOIGNAGE : C'est un parcours du combattant pour Charlaine Richard.

Une lettre au président, Emmanuel Macron

Dans sa détresse, elle a écrit une lettre au président, Emmanuel Macron. Le cabinet de l'Elysée l'a redirigée vers la préfecture, qui ne peut pas l'aider davantage. Autre espoir : elle a monté un dossier pour recevoir des aides d'un fond spécifique de la Sécurité sociale. Son cas sera étudié mi-octobre. 

Et puis, il y aussi une réponse du Conseil départemental et une autre de la mairie de Pau, tous les deux espérées cette semaine. Mais Charlaine Richard compte encore beaucoup sur la cagnotte qu'elle a mis en ligne pour atteindre la barre des 10 000 euros, dont le lien est le suivant https://www.leetchi.com/c/prothese-charlaine-richard

Choix de la station

France Bleu