Santé – Sciences DOSSIER : Le dossier des cliniques privées du Nord Franche-Comté

Pays de Montbéliard : une nouvelle clinique privée à Etupes ?

Par Faustine Mauerhan, France Bleu Belfort-Montbéliard lundi 18 janvier 2016 à 6:22

Le groupe Dracy-le-Fort travaille sur un nouvel établissement (illustration).
Le groupe Dracy-le-Fort travaille sur un nouvel établissement (illustration). © Maxppp - .

Une grande réunion est prévue ce lundi soir, en préfecture à Besançon, pour évoquer un des dossiers prioritaires des élus du Pays de Montbéliard et de l'ARS : la future clinique privée. Un projet à Etupes devrait être évoqué.

La loi l'oblige, il faut une offre de santé privée en plus de l'hôpital public, mais ce n'est plus le cas dans le Doubs depuis la fermeture de la clinique des Portes du Jura à Montbéliard fin octobre. Les élus locaux et l'ARS, l'agence régionale de santé de Bourgogne Franche-Comté, sont donc en train de travailler sur des projets nouveaux. Ce lundi soir, en réunion à la préfecture de Besançon, ils devraient en évoquer un en particulier.

LIRE AUSSI | Le projet de nouvelle clinique privée à Montbéliard vue par un ancien salarié

Un nouvel établissement près du futur hôpital médian et de la gare TGV

C’est un peu plus qu'une rumeur persistante maintenant puisqu'un dossier bien réel est arrivé à l'ARS en décembre. C'est une proposition du groupe Dracy-le-Fort, déjà propriétaire de la clinique de la Miotte à Belfort. Celui-là même aussi qui voulait reprendre la clinique de Montbéliard, mais dont l’offre avait été rejetée par le tribunal de commerce. Pierre Mercier, le président du groupe ne lâche donc pas l'affaire. Ce lundi soir, il devrait présenter un projet d'implantation sur une parcelle de Technoland 2 à Etupes. Il a choisi la zone d'activité pour sa position centrale dans l'aire urbaine et sa proximité avec la gare TGV, pour faire venir des chirurgiens.

A Montbéliard et pas ailleurs

Mais si cela se confirme, attention à la colère des élus de Montbéliard. Car après la clinique, c'est l'hôpital qu'ils vont perdre bientôt au profit du site médian, résultat de la fusion entre les établissements de Belfort et de Montbéliard et dont l’ouverture est prévue en novembre 2016. Les conseillers municipaux de tous bords d’ailleurs, sont donc très attentif à ce dossier de la santé et déjà mi-décembre au conseil municipal, ils étaient tous d'accord pour se battre et obtenir une clinique dans la ville et pas ailleurs.

Les parlementaires du Doubs autour de la table également

Ce lundi soir Frédéric Barbier lui, devrait demander l'installation en urgence d'une clinique temporaire, au moins pour des consultations et pour reprendre rapidement ceux des 104 anciens salariés de la clinique qui n’ont pas retrouvé de travail. L'implantation de la future clinique, le député PS du Doubs s'en moque un peu tant qu'elle ouvre vite.