Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Pendant Octobre rose, donnez vos cheveux pour la bonne cause !

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

A l'occasion d'Octobre rose, environ 950 salons de coiffure en France, dont une petite vingtaine en Alsace, ont noué un partenariat avec l’association SolidHair. Ils collectent des mèches de cheveux pour aider à la fabrication de prothèses et perruques à destination des malades du cancer.

Pour Octobre Rose, l'association SolidHair récolte des mèches de cheveux d'un minimum de 25 cm.
Pour Octobre Rose, l'association SolidHair récolte des mèches de cheveux d'un minimum de 25 cm. © Radio France - Sarah Mansoura

Alsace, France

Pourquoi ne donneriez-vous pas vos cheveux pour la bonne cause ? Environ 950 salons de coiffure en France et une petite vingtaine en Alsace s'en chargent pour vous. Dans le cadre d'Octobre rose, le mois pour mettre en lumière la lutte contre le cancer du sein, des coiffeurs et coiffeuses envoient des mèches à l'association SolidHair.

Un don très facile

Car le cheveu coupé ne vieillit pas et ne pourrit pas ! L'association collecte les mèches, d'un minimum de 25 centimètres. Le cheveu doit être 100% naturel, c'est à dire sans avoir été coloré, lissé ou traité à l'aide de produits chimiques. Ce sont les seuls critères. 

Audrey Gabriel, par exemple, s'est engagée dans la démarche depuis 2016. Pour la 4e année consécutive, elle récolte des cheveux, et offre la coupe à ceux et celles qui viennent donner. Et ce ne sont pas que les femmes qui peuvent donner ! "Je sensibilise les hommes, et aussi les parents avec leurs jeunes enfants. C'est plus facile pour une adolescente ou une jeune fille de douze ans de donner 25, 30, ou 35 cm de cheveux", estime-t-elle. 

Peu importe le type de cheveu, mais les cheveux les plus denses facilitent la fabrication des prothèses capillaires. - Radio France
Peu importe le type de cheveu, mais les cheveux les plus denses facilitent la fabrication des prothèses capillaires. © Radio France - Sarah Mansoura

Une fois suffisamment de cheveux récoltés, les dons sont envoyés à l’association Solidhair, qui les revend à des perruquiers. Une fois qu'elles sont récolté une certaine sommes, elles participent à l'achat de perruques pour des femmes, notamment, qui n'ont pas les moyens de s'en offrir. 

Aider les malades à acheter des prothèses capillaires

Le prix d'une perruque se compte en centaines d'euros. Depuis le 2 avril 2019, les perruques synthétiques sont mieux remboursées pour les malades atteints d'un cancer et sous chimiothérapie (350 euros au lieu de 125). Mais le prix reste prohibitif pour de nombreuses personnes traitées sous chimiothérapie. 

"Avec le fait de récolter un maximum de cheveux naturels, on espère faire baisser le prix des prothèses capillaires. Pour un carré, en synthétique, donc 70% synthétique et 30% naturel, on est déjà autour de 650 euros", déplore Audrey Gabriel. 

Choix de la station

France Bleu