Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pénurie de médecins urgentistes en Mayenne : "notre métier est de moins en moins attractif"

-
Par , France Bleu Mayenne

Les services d'urgence des trois hôpitaux du département doivent se réorganiser cet été pour éviter la fermeture en raison d'un manque de médecins. Les autorités sanitaires incitent la population à ne pas encombrer les urgences et d'appeler d'abord le 15 pour une prise en charge adaptée.

Patient attendant dans un box des urgences
Patient attendant dans un box des urgences © Radio France - Aurélie Lagain

Face à une pénurie de médecins urgentistes, les services d'urgence des trois hôpitaux mayennais se réorganisent tant bien que mal. Il est demandé aux habitants de ne pas venir spontanément et de privilégier d'abord un appel au 15 pour une prise en charge adaptée.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

A Laval, à partir de lundi et jusqu'au 5 septembre, c'est donc le Samu qui va réguler les urgences entre 18h30 et 8h30. C'est déjà le cas depuis le début du mois à Mayenne, aux mêmes horaires, et à Château-Gontier-sur-Mayenne, de 18h30 à 9h. Le fonctionnement est normal le reste de la journée. 

Comment expliquer une telle pénurie de soignants dans ces services souvent débordées ? Réponse simple de Caroline Bremaud, la cheffe des urgences lavalloises, le métier n'est pas suffisamment attractif se désole-t-elle : "on fonctionne avec un tiers de notre capacité. On a du mal à recruter de nouveau médecins. On a la vocation au début de nos études et puis beaucoup changent d'avis. C'est un travail merveilleux mais difficile. En terme de rémunération, on est moins bien loti que d'autres spécialités. C'est une spécialité éprouvante pour la charge mentale, pour la qualité de vie, il faut être un peu pour faire ce métier". 

Cette année, l'allongement d'une année de la formation des médecins urgentistes a retardé de plusieurs mois la sortie des jeunes médecins, ça explique aussi cette pénurie. Autre explication : de nombreux médecins sont mobilisés pour la vaccination anti-Covid et c'est un poste de travail qui est financièrement plus intéressant. 

Les hôpitaux de la Mayenne incitent donc la population à ne pas encombrer les urgences, faute de médecins, un seul la nuit sur chaque site, à privilégier le recours aux médecins traitants et surtout à appeler le 15 pour bien vérifier qu'un transfert aux urgences est nécessaire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess